5 – 4 – 3 – 2 – 1 – 0 !

par | 12 Avr 2022

Évidemment, j’écris ça le lundi matin, je ne pouvais pas ne pas attendre les résultats complets pour m’exprimer, le sujet est trop grave pour en parler sans connaître l’issue exacte de la confrontation. Car je refuse de jouer les Cassandre et de donner une opinion tronquée sur quelque chose qui entraîne l’avenir du pays sans être certain de ce dont il retourne. Donc de façon claire et sans équivoque, je peux désormais le dire, il y a maintenant de fortes chances que l’équipe féminine de rugby à 15 remporte le Tournoi des 6 Nations en faisant un Grand Chelem.

Ben quoi ?

Vous ne vouliez pas parler de ballon ovale ? Vous préféreriez que l’on cause politique, c’est ça ? Bon, d’accord, mais c’est vraiment pour vous faire plaisir. Parce que franchement, je ne vois pas ce que je pourrais rajouter sans me foutre en rogne ou me mettre à engueuler une bonne partie des gens de Gauche. Vous voulez vraiment ? D’accord ! Alors, voilà, les couillons de Gauche qui vont s’abstenir en renvoyant dos à dos Macron, et son libéralisme peu engageant et Le Pen et son racisme, son chauvinisme, son Poutinisme, vous avez vraiment un cerveau de bulot atteint de la Maladie de Creutzfeld-Jacob. Ayé, c’est fait, j’ai dit tout le mal que je pense de la Gauche. Vous en voulez aussi pour Macron ? OK. Donc, les macronistes, si vous continuez à ne pas être de Gauche, vous serez vraiment des salauds de Droite et vous devriez avoir honte de ne pas être de Gauche. Et de deux.

Naqdimon by Ranson

Et puis merde. Je ne vais pas faire le malin plus longtemps, je n’ai rien à dire sur cette élection, du moins rien qui n’ait d’importance ou de valeur essentielle. On pourra certainement tirer de subtiles conclusions sur l’état du PS et de LR, sur le bond de 5 % de Mélenchon, sur le poids de l’extrême-Droite en France. On trouvera probablement de fines analyses sur la sociologie des votants, sur les rôles et les responsabilités de chacun, sur l’union et la désunion de la Gauche, sur la disparition avérée du Gaullisme en France, sur le dégagisme et la fatigue démocratique. On argumentera sur l’importance de la COVID et de l’agression russe en Ukraine, sur les fakes news, sur la médiatisation de tel ou tel événement, de tel ou tel propos. On. Mais pas moi.

Pourquoi ? Parce qu’au bout de huit ans à donner mon avis et mon opinion, même si j’ai parfois poussé certains à se poser des questions ou à repenser quelques vérités, je ne crois pas avoir fait bouger les choses et je ne parle évidemment pas de mes couilles, car ce n’est pas le propos. Comme je l’ai déjà dit ici ou là, je sens que je me répète, la preuve, je répète que je me répète et ça me fatigue. Je n’ai pas vocation à convertir le monde à ma puissante pensée, je ne suis pas Guillaume Meurice, je n’ai pas la mission sacrée de ramener la social-démocratie au cœur de la République, j’ai pas la foi, même si j’ai de l’estomac et surtout, ça me gonfle de remettre à chaque fois mon ouvrage sur le métier, j’aurais certainement été un tisserand de merde. Donc, je n’ai plus rien à dire et c’est comme ça.

Alors, je ne vais pas faire la saison de trop ou même le numéro de trop et je vais me casser, là, maintenant, tout de suite. Enfin, en prenant tout de même le temps de vous remercier de m’avoir lu au cours de ces années. Et en ajoutant mes remerciements à Casanova pour m’avoir accueilli au Coq avec une ouverture d’esprit incroyable, sans jamais m’interdire de dire ce que je pensais. Merci aussi à Sibille pour son soutien et son humour, ainsi qu’aux autres rédacteurs avec qui j’ai partagé ces colonnes. Merci aux scribouilleurs, surtout mon vieux pote Ranson et son copain Babouse pour leurs excellentes caricatures de ma petite personne et à tous les autres pour les dessins qui illustrèrent mes chroniques au fil du temps.

Je ne vais pas faire comme dans Game of Thrones et rater ma sortie, donc, salut, à la revoyure.

Par Naqdimon Weil

Par Naqdimon Weil

Naqdimon Weil est rédacteur. Il est aussi chroniqueur. Il est surtout social-démocrate universaliste, laïcard et sioniste. Il est gravement quinquagénaire et profondément provincial. Et, évidemment, il est dans le Coq.
D'autres Chroniques
V comme Val (Philippe)

V comme Val (Philippe)

Auteur compositeur interprète, journaliste, rédacteur en chef puis directeur de Charlie Hebdo, essayiste… Philippe Val est avant tout un intellectuel français. Il publie aux éditions de...

Attention aux dangers de l’été

Comme je l’ai évoqué dans la dernière Revue de presse de la saison sur Paris Première, je reviens sur tout ce qui doit alerter avant cette période estivale marquée, on le sait, par l’insouciance des...