A la rentrée, on rentre!
Par Thierry Rocher

Thierry ROCHER renvoie la censure

Comme à la sortie, on sort, à la rentrée, on rentre. On a toujours quelque chose à rentrer: ses illusions, sa voiture, sa rancœur. Enfin, tout ce qu’on avait sorti, un peu plus tôt, car à chaque période correspond un état de fait qui a été établi, une bonne fois pour toutes, pour que la majorité vive en sérénité avec la minorité.

Une rentrée perturbée, cette année, par les éléments climatiques. Car tous ceux qui font «la vie théâtrale de la société» (politiques, médias, artistes penseurs, vedettes de l’écran) ont du mal à exister face à ce couple récent très envahissant: Irma/José. Comment exister face à un tel drame qui monopolise toutes les énergies?  Une rentrée réussie, c’est une rentrée que l’on peut exploiter médiatiquement. Et cette fois-ci, le climat annule tout. Il n’y a pas que la rentrée qui est troublée, la sortie aussi, celle de Pierre Bergé en particulier qui n’a pas eu suffisamment les honneurs que son rang laissait espérer. Et une catastrophe peut effacer une autre catastrophe. Irma/José d’accord, c’est épouvantable mais du coup, est passé sous silence ce qui pourrait être un vrai cataclysme dans le paysage politique français : l’intention de Jean-Vincent Placé d’abandonner la vie politique. De quoi plomber le moral d’une rentrée et même plus!

L’ouragan a atténué la portée d’une autre rentrée, celle de Marine Le Pen, à Brachay. Marine qui, sortie d’une période de déprime, a décidé qu’elle allait prendre le pouls des militants ce qui prouve qu’ils ont une maladie chronique. Elle me l’aurait demandé, je lui aurais dit. Le Front National qui annonce vouloir faire sa révolution. Et cela passe quasiment inaperçu ! Quelle banale rentrée pour ce qui doit être la tournée Marine!

Et que dire du silence qui entoure l’alternative à Vauquiez  à la tête des Républicains en la personne de Valérie Pécresse! Nouvelle majeure pour le mois de septembre pour savoir si les militants de droite vont devenir militants d’extrême-droite ou non, avec l’élève discipliné de Patrick Buisson!

Et la rentrée internationale de Macron 1er, toujours accompagné de Maman, pour aller porter la bonne parole en Grèce ! Applaudir les efforts des Grecs pour faire des économies même si ceux-ci ont tendance à faire fondre la Grèce. Enfin, la maître sait qu’il a un attaché de presse efficace dans l’hexagone avec Edouard Philippe pour porter les messages qui feront plaisir à ceux qui en ont déjà plein le c… et pour ça, pas besoin d’aller en Grèce.

Tout ça pour dire que la rentrée, vivement qu’on en sorte pour qu’on en voit la portée!

A titre personnel, sur les routes, trois spectacles, trois registres différents que j’espère partager avec vous, amis lecteurs du Coq des Bruyères. Le nouveau spectacle solo «Qi Shi Tus et moi», la création dramatique «La vie de Léo Tracy» et «A boire et à manger» dont la prochaine  étape sera à Marseille, au Têtard, les 15 et 16 septembre.

A part ça, et comme disait Qi Shi Tsu: «On peut se bruler les ailes à vouloir s’élever pour prendre de la hauteur.»

Par Thierry Rocher

Rocher by Peji

# [Les derniers articles de Thierry Rocher]

La une de Charlie