A toi qui as la tentation du FN
Par Anthony Casanova

Anthony CASANOVA est politiquement correct

Anthony Casanova par Babouse
Nous y voilà, les élections sont demain, et tu vas voter pour Marine et ses sbires. Ne nous leurrons pas, ce n’est pas leur programme économique, culturel ou sociétal qui t’attire mais leur position face aux étrangers. Quand je dis « étrangers », ce n’est pas forcément ceux qui ne possèdent pas la nationalité française mais surtout ceux dont tu penses qu’ils n’auraient jamais dû l’avoir : à savoir les Arabes, les Juifs, les Gitans… bref, tous ceux qui ne sont pas exactement « blancs et catholiques ». Il arrive souvent que l’exaspération ne vienne que des Arabes ou que des Juifs ou de je-ne-sais-qui, mais tu comprendras que je ne vais pas trop m’attarder sur les goûts et les couleurs de chacun, et pour plus de commodité nous nommerons l’être humain qui ne mérite pas de croiser ton regard quotidien : un métèque.

Tu n’aimes pas les métèques, et tu aimerais les renvoyer chez eux. Mais, ô misère de l’Histoire et des flux migratoires, il arrive que « chez eux » soit « chez toi »… alors tu rêves d’un parti qui aura le courage de renvoyer les métèques dans le pays de leurs aïeux. Je ne vais pas t’expliquer le désastre économique d’une telle mesure car tu n’en as rien à foutre. Ok, allons-y, le FN gagne les élections, et on commence à préparer les charters pour dégager les métèques. Des derniers arrivants ne maîtrisant pas la langue de Voltaire (bien que tu aies tendance à user de celle de Richard Virenque) à la famille du gamin qui a volé une voiture (bien que tu ne t’émeuves pas du bon Français qui détourne des millions dans les paradis fiscaux), bref, les métèques sont sur le chemin du départ. Il y en avait trop, il n’y en a plus, tu as gagné. Et après ?

Eh bien après, c’est très simple, il faudra gouverner, et l’extrême droite aura les commandes. Mais ça donne quoi exactement le FN quand il a les clés de la société ? Je te propose quelques petits exemples non exhaustifs de ce qui se fait déjà :

A Mantes-la-Ville : on supprime un centre social, le périscolaire est devenu payant, on pense interdire la cantine aux enfants de chômeurs, et on expulse la Ligue des Droits de l’Homme de ses locaux.
A Villers-Cotterêts : on stoppe les subventions aux syndicats, le tarif de la cantine pour les plus pauvres a été revu à la hausse, et on censure des expositions ne plaisant pas à l’idéologie de la ville.
A Camaret-sur-Aigues : on censure l’affiche d’un film, La Belle Saison, parce qu’on y voit deux femmes enlacées.
A Beaucaire : on ferme une maison associative de soutien scolaire, et les parents qui ne payent pas la cantine sont signalés aux services sociaux.
Au Pontet : la gratuité de la cantine pour les plus pauvres a été supprimée, et les manifestations pour le Téléthon ne sont plus les bienvenues.
A Fréjus : les subventions aux associations baissent de 25%, le financement des centres sociaux chute de 67% (l’un d’entre eux fut fermé), et la bibliothèque municipale n’a plus le droit de recevoir le journal Libération.
A Hénin-Beaumont : on ferme le local de la Ligue des Droits de l’Homme.
A Cogolin : on interdit un spectacle de danse orientale.
Mais, bien sûr, la « star » des mairies FN, c’est Béziers avec l’inépuisable Robert Ménard. Ménard qui ne veut plus de linge étendu aux balcons, qui souhaite débaptiser l’école « Nelson Mandela » ainsi qu’une rue célébrant la fin de la guerre d’Algérie, et qui s’incline sur une stèle à la gloire de l’OAS; il souhaite aussi interdire les crachats dans les rues, refuse d’appliquer la laïcité dans les lieux publics, instaure un couvre-feu pour les mineurs et tricote des uniformes scolaires, il pense aussi ficher les élèves musulmans, il interdit les manifestations anti-corrida, et veut interdire les marchands de kebabs.

Comme tu pourras le remarquer : l’école, les centres sociaux, la LDH et la culture sont systématiquement dans le viseur de l’extrême droite. La « petite » différence, mais néanmoins assez conséquente, entre une mairie de droite ou de gauche et celle détenue par le FN, c’est le besoin de légiférer sur tout ce qui concerne les libertés individuelles. Ils savent ce que vous devez lire, ce que vous devez regarder, ce que vous devez manger, comment vous devez vivre.

L’exemple du « crachat » est assez intéressante : Bien que ce ne soit que de la salive, cracher par terre est considéré comme sale. Pourquoi pas. Mais que je ne sache pas qu’à Béziers les rues sont inondées de salive au point de demander aux flics de guetter chaque filet de bave? Non, le but c’est l’autorité par l’absurde : il faut pouvoir tout contrôler, ce n’est plus la politique au service de la société mais une politique pour contrôler les individus. Les mots qui reviennent le plus souvent quand on parle des actions du FN c’est : « interdire » et « suppression ».

Soyons sérieux, c’est pour « ça » que tu vas voter ? C’est « ça » l’idéal pour toi, les personnes que tu aimes, tes enfants et les enfants des autres ? C’est « ça » que tu réclames, que tu espères ? Mais as-tu réellement envie que le FN gouverne ou est-ce une volonté de foutre la trouille à notre classe politique? Dans ce cas, penses-tu que c’est sain de vouloir convaincre par la peur?
Chimère pour utopie, n’y aurait-il pas plus d’espoir en portant la voix de ceux qui rêvent des lendemains qui chantent, plutôt que celle croyant au crépuscule qui ferme sa gueule?
Si tu ne sais vraiment pas pour qui voter, s’il te plaît, au moins abstiens-toi.

par Anthony Casanova

PS : Le « Coq des Bruyères » est, pour des raisons qui nous concernent et nous regardent, un hebdomadaire satirique gratuit et sans pub. Nous n’avons jamais demandé de dons, et nous ne le ferons jamais. Cependant, effet « boule de neige », certains lecteurs nous ont demandé s’ils pouvaient nous aider financièrement… c’est très gentil à vous, mais si vous voulez soutenir la presse satirique : faites un don ou abonnez-vous à Charlie. Merci pour eux.

# [Les derniers articles de Anthony Casanova]

La une de Charlie