Brulons le brûlot
Par Naqdimon Weil

Les valeurs de Mr NAQDIMON

Mr Naqdimon by Babouse

N’est pas Saint Simon qui veut!

Dans ma jeunesse désormais lointaine, hélas, j’avais lu, dans je ne sais plus quel livre de science-fiction – oui, j’avais de bien triste dérives, à cette époque, je ne connaissais pas encore Paul Déroulède et Léon Bloy, et il m’arrivait d’écouter de la musique de zazous, heureusement tout ceci est derrière moi – que si l’on plaçait un chimpanzé devant le clavier d’une machine à écrire et qu’on le laissait frapper les touches au hasard, il pourra « presque sûrement » reproduire le Hamlet de Shakespeare. C’est ce qui s’appelle le Paradoxe du singe savant. Ce qui n’est guère surprenant, car un livre anglais est à peine digne de la capacité cognitive d’un chimpanzé, mais admettons. Donc, un être sans culture ni pensée directrice peut, en jouant aléatoirement sur le clavier, produire un objet littéraire. Je ne croyais guère à ce paradoxe, certainement issu de cervelles anglo-saxonnes, donc imperméables aux simples notions si françaises du Beau et du Vrai, du moins jusqu’à la semaine dernière.

Car le paradoxe du singe savant vient d’être satellisé par le sybarite de l’Élysée, le soi-disant Président de la République, bref, François Hollande, pour ne pas le nommer. Cet apparatchik crypto-trotskyste parvenu aux plus hautes sphères de l’état à cause d’un accident de l’Histoire, au moins aussi grave que la défaite de Waterloo, ce triste sire, qui, non content de poursuivre au quotidien son travail de destruction de la puissance et du rayonnement français, passe ses journées à envoyer des textes virtuels à des dames du demi-monde, voilà qu’il se pique de velléités littéraire, avec la complicité de deux journalistes stipendiés par les services de Solferino. « Un président ne devrait pas dire ça », tel est le titre de cet indigeste pavé que le sacripant de Corrèze a laissé paraître.

Est-ce cela, l’héritage politique et moral que ce traître à la Nation veut laisser aux générations futures? Est-ce sur ce lamentable ramassis de pensées navrantes et de visions basses que les historiens du futur feront le bilan de la France du début du troisième millénaire? Quelle abominable perspective ! Alors que le candidat naturel de la France doit se battre contre la meute carnassière des centristes mous, lancée à ses basques par un ancien ministre banni au Canada en son temps et qui voit s’approcher sa défaite inexorable, celui qui devrait mener le pays d’une main de fer dans un gant de fil barbelé se laisse aller à des confidences poisseuse sur son néant intellectuel! Qui plus est, il s’autorise à révéler des secrets d’état dans les pages de cette lamentable somme de vide sans craindre les 12 balles dans la peau dans les fossés de Vincennes!

Pour l’homme de raison, totalement impartial et apolitique que je suis, cette triste affaire n’est que le reflet de la France d’aujourd’hui, bavarde et neurasthénique, abattue par les menées antinationales des apatrides sournois. Le seul espoir qui nous reste est, bien évidemment, le retour aux affaires de Nicolas Sarkozy et l’interdiction de ce livre ignoble, contraire aux intérêts du pays !

Avant d’en faire des feux de joie.

La semaine prochaine, nous étudierons ensemble la possibilité de remettre en fonction la pratique du servage, afin d’améliorer la productivité agricole nationale.

 

par Mr Naqdimon

# [Les derniers articles de Naqdimon Weil]

La une de Charlie