C’est le printemps !
Par Thierry Rocher , le 26 mars 2019

Thierry ROCHER renvoie la censure

Partout on claironne: c’est le printemps! Nouvelle saison, nouvel espoir, nouveaux amours? En général, on associe l’amour et le printemps. La fameuse montée de la sève. L’amour! Les flics auraient plus envie de tirer des coups qu’en hiver? Simplistes amis bon… attention quand même! Qu’est-ce qu’il se passe au printemps qu’on avait oublié de faire en hiver? Les beaux jours, c’est, en principe, la période des grandes manifestations où les politisés de tous poils aiment se retrouver au grand air pour échanger leurs merguez mais vu l’hiver qu’on a connu, est-ce que la lassitude ne va pas finir par calmer les ardeurs? En tout cas, pour ce qui est de l’amour, le printemps permet de prolonger ce qu’on avait entamer la saison précédente en gardant la porte ouverte pour la chaleur des étreintes de l’été.

Enfin avec la quête printanière, j’ai remarqué que le 27 mars, c’est la journée mondiale du Théâtre. Je ne sais pas en quoi ça consiste mais on devrait parler du sujet un peu partout. Moi, promis, je n’écrirai pas de pièce ce jour-là. Trop de spectacles à jouer, alors, évitons la démesure. Mais célébrons les grands textes de théâtre même si on a du mal à avoir assez de salles pour leur donner la place qu’ils méritent. Mais qui dit beaux jours dit aussi possibilité de jouer dehors, et le théâtre de rue devrait avoir un peu plus droit de cité. Le spectacle vivant a aussi une exigence extérieure et gratuite.

Pour compléter l’actualité de ce 27 mars, comme j’ai déjà eu l’occasion de l’écrire, ne pas oublier que c’est la Journée du fromage. La meilleure raison de boire du vin. Je pense que, sur la planète, il y aura plus de pays sans «animations fromagères» que l’inverse mais cela donnera peut-être, dans des contrées civilisées, l’occasion de retrouver le vrai goût des vrais produits. Et d’ailleurs, pour fêter à la fois le printemps et le fromage, je sais qu’il y aura dans mon assiette, pendant mon séjour auvergnat, quelques incontournables de la région: Gaperon, Saint-Nectaire, fourme d’Ambert, Brie de Ris et un qui sort d’une laiterie bourbonnaise, qui a un nom tout à fait incongru: «Le Chinois» (depuis quelques temps le fromage préféré de Qi Shi Tsu).

Alors, même si, grâce au réchauffement climatique sponsorisé par les amis de Donald Trump, les printemps d’aujourd’hui sont différents de ceux d’autrefois, ils restent la meilleure façon de se rapprocher de l’été. Alors, vive le printemps !

Par Thierry Rocher

# [Les derniers articles de Thierry Rocher]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette