Ceux qui savent
Par Coq des Bruyères , le 8 octobre 2013

Alors Jean-Patrick DOUILLON, maintenant qu’on a fait ça, on dit quoi ?

Ou : « De l’inutilité de changer le monde tel qu’il est pour le laisser tel qu’il sera ! »

A l’heure où… A l’heure où rien du tout ! Oye, oye, Alléluia ! Surprise divine, étonnement incommensurable, ahurissement inhabituel, cul troué et œil ébahi, on a enfin trouvé un sujet où tous les experts, connaisseurs, analyseurs, prospecteurs, phylo-socio-politico-intello-adepto du « JE SAIS » ferment leur gueule ! Enfin un truc sur lequel tout le monde reconnaît qu’il y a un problème et où personne ne tente d’apporter l’ombre de la moindre solution de par son savoir à lui, qui lui est intrinsèquement accordé par lui-même, et qu’il possède grâce à sa position auto-proclamé de : « CELUI QUI SAIT ».

Certes nous n’avons pas encore eu droit à un improbable : « Ben non, désolez les gars, mais là, on sait pas… Démerdez-vous à vous trouver tout seul quoi penser ! » Non, rassurez-vous, nous n’en sommes pas encore là… On préfère s’expliquer sur la marge, « lexiquer » sur les termes, « thèser » et « antithèser » à la périphérie républicaine, jouer à la patate chaude sémantique pour se sortir de la purée… Mais l’observateur sarcastique oh combien lassé des certitudes de « CEUX QUI SAVENT» peut déjà s’amuser en les voyant pédaler dans l’absence de solution à la manière de François Hollande qui est allé à Cherbourg pour annoncer le démarrage d’un programme Hydrolien ce qui pourrait prouver qu’il a tellement touché le fond que maintenant il essaie même de faire du vent au fond de l’eau !
Mais trêve de suspens. Quel est donc ce sujet sur lequel, enfin, les « CEUX QUI SAVENT » ne savent pas. Et bien les Roms ! Les Roms que l’on ne peut ni intégrer ni désintégrer ni chasser ni garder ni classer victimes, ni classer coupables, les Roms, unique objet… Non, celle-là non ! Et encore moins tous les chemins… Donc les Roms ont enfin cloué le bec à cette ribambelle d’apporteur de solutions toutes faites, et c’est un tel bol d’oxygène dans le tourbillon incessant de l’actualité étouffante, que je les en remercie !
Mais bon, c’est pas pour ça qu’il ne faut pas s’amuser avec… Au contraire, comme ceux qui détiennent l’intelligence n’ont pas la solution, je propose sans scrupule mon raisonnement à la con : Le problème avec les Roms, c’est qu’ils sont comme les étagères Ikea en Suède : Même dans leur pays d’origine on ne sait pas comment les fixer ! Il faudrait donc pouvoir les intégrer. Mais les Roms ne peuvent pas s’intégrer. La preuve, ils bouffent des hérissons. Nous aussi mais on les noie d’abord, et on appelle ça des oursins. Alors un Rom intégré ça pourrait ressembler à quoi ?
Et bien c’est simple : Un Rom intégré c’est un Rom qui ne mendie pas le dimanche devant un magasin Leroy Merlin pour respecter le repos dominical hérité de la culture judéo-chrétienne mais qui, par contre, mendie le samedi au black pour payer moins d’impôts. Un Rom intégré vote FN parce qu’il y a trop d’arabes en France et a un compte Tweeter pour le dire ainsi qu’un compte Facebook pour soutenir les bijoutiers Niçois ! Un Rom intégré aime Valls, ne s’occupe pas de la circulaire sur les camps de Roms et préfère suivre… le Manuel !

par Jean-Patrick Douillon

# [Les derniers articles de Coq des Bruyères]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette