Chirac/Mitterrand
Par Thierry Rocher , le 11 octobre 2016

Thierry ROCHER renvoie la censure

Rocher by Peji

Chirac et Mitterrand. Pourquoi associer un président mort à un président qui l’est presque? Eh bien, pour une morale d’histoire à dénominateurs communs. A l’occasion de la publication chez Gallimard des lettres d’amour de François à Mme Pingeot, je me suis interrogé sur les raisons qui portent au pinacle, aux yeux du bon peuple, des gloires politiques passées. J’avoue que je ne comprends pas ce qui a poussé Anne Pingeot à étaler une correspondance intime, elle qui a brillé par sa discrétion. A-t-elle besoin d’argent Mme Pingeot? A-t-elle besoin de reconnaissance, Mme Pingeot? A-t-elle besoin de croire en une certaine idée de la gauche d’un autre âge sacralisés, Mme Pingeot? A-t-elle besoin de faire croire qu’un homme littéraire est plus important qu’un homme politique passable, Mme Pingeot ? A l’arrivée, on nous annonce 1200 lettres. J’aurais peut-être l’occasion d’en lire une …pas sûr ! Mais je me place sans doute un peu trop sur un terrain moral. Et parler de morale quand il est question de François Mitterrand…?

Pour le bon peuple qui ne se trompe jamais, c’est bien connu, Mitterrand est un grand président, une icône et pas seulement pour les gens de gauche. Eh oui, un président de gauche reconnu comme un grand par beaucoup de gens de droite! C’est d’ailleurs un signe qui pose question. Pas étonnant que ce soit le fossoyeur de la gauche estampillé socialiste littéraire, visionnaire du passé.

Bon nombre de ceux qui sont déçus par le Président « normal » actuel sorti en 2012 de la rue de Solférino ont la nostalgie de ce chef d’état qui a trompé le monde du travail pendant 14 ans. Les Français ont un problème de mémoire et pas seulement les 900 000 qui souffrent d’Alzheimer.

Alors, partant de ce constat, comment ne pas penser à Jacques Chirac qui, d’après des sondages récents serait l’homme politique préféré des Français? Les magouilles, les turpitudes du RPR, les emplois fictifs de la Mairie de Paris, les réseaux douteux pasquaiens etc …sont balayés dans la tête des gens pour ne conserver à l’esprit que les bonnes blagues au comptoir du bistrot du coin avec les blagues Carambar consensuelles, les visites au salon de l’Agriculture, les têtes de veaux partagées à la bonne franquette, le chef d’état entouré de champions du monde de foot …enfin tout ce qui grandit réellement un homme.

Peut-on croire un jour dans la lucidité des électeurs? C’est affligeant et c’est d’ailleurs pour ça que les chefs de gang F.N. séduisent.

Alors Chirac et Mitterrand ont cohabité à la tête de l’état et ils vont cohabiter dans le vide de la pensée politique collective. Un tel modèle conjoint doit servir d’exemple à François Hollande. Peut-être sera-t-il dans 50 ans dans la même position, car dans 50 ans, la certitude qu’on a, c’est qu’il sera mort.

Autre certitude les amis, c’est une série de rendez-vous sur scène, avec vous, public chéri: le dimanche 16 octobre, « Rocher père et fils », actu et chansons au Petit Théâtre Impérial de Vichy, le 26 octobre, en solo à Marseille, café-théâtre « Le Tétard », le 27 à La Fontaine d’Argent à Aix en Provence, avec l’ami Jean-Patrick Douillon, tout comme le 28, à Dufort.

Rappel: pour obtenir l’un des deux tee-shirts Qi Shi Tsu (10 €) me laisser un message privé sur ma page Facebook.

 

Par Thierry Rocher

# [Les derniers articles de Thierry Rocher]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette