Christine en burqa
Par Chraz , le 10 décembre 2013

CHRAZnique

Oyez oyez, heureux contribuables,

Depuis trois semaines, je n’ai encore entendu personne féliciter Christine Boutin pour son courage. Tout le monde s’en fout, que la passionaria du 16ème se soit mise un fichu sur la perruque pour rappeler la télé iranienne que François Hollande n’avait pas tenu ses promesses sur le chômage et le logement en France – elle connaît les deux sujets, elle a été Ministre du Logement et ses neurones sont au chômage -. Et pourtant elle a osé ! Au risque de choquer les barbus progressistes, elle leur a mis dans la gueule, que c’était pas beau, des homosexuels qui se marient entre eux en plus d’être pédés. Elle a été aussi courageuse que les gauchistes français qui critiquaient Pinochet à moins de 10000 km du Chili, comme disait Pierre Desproges !

Pour rester dans la provoc, Christine envisage d’aller cracher sur les végétariens au banquet des chasseurs, de crier « Bien fait pour Mandela ! » dans une manif du Ku Klux Klan et de se foutre de la gueule des écolos à un congrès de la FNSEA. Tout ça avec une ceinture de Bibles autour de la taille prêtes à péter ! Et quelle élégance ! Avec son foulard et sa tronche de vieille pomme lyophilisée, Christine, c’est un peu la synthèse entre l’homme bleu du désert et son chameau.

Les iraniens ont pendu quelques milliers de pédés depuis 1979, et alors ? Christine le sait bien, qu’ils font ça pour le bien de l’humanité. Sans se demander comment les trous du cul vont se reproduire si la sodomie est punie de la peine de mort. Avec un soutien de poids comme Christine, l’intégriste se sent moins seul. La voilà, la solution contre le mariage gay : au lieu de marier les pédés et de leur laisser pendre la crémaillère, on les pend directement ! Et en public, de préférence ! Ça offre au peuple un divertissement convivial, ça revient moins cher en amuse-gueule et ça libère des logements pour les hétéros. Que du bonheur !

En attendant le retour de son maître soixante cinq et des autres parrains de sa bande, sponsorisons Soeur Boutin  afin qu’elle puisse aller soutenir les vraies démocraties, fringuée à la mode locale et dans la position de la missionnaire. Envoyons la fille cachée de Christophe Colomb et de Mère Teresa évangéliser la terre entière et lui dire combien nos socialistes sont caca par rapport à la sympathique charia ou à la gentille dictature. Je crois qu’on l’attend incessamment au Brésil, la Boutin de sa mère, où elle doit atterrir dans les prochaines heures, en string et plumes dans le fion, pour gueuler en dansant la samba contre la politique de Cécile Duflot, qui loge encore des SDF alors qu’il est beaucoup plus simple de les cramer, comme le font les brésiliens, qui en ont déjà supprimé 200 histoire de nettoyer les rues avant la Coupe du monde. Aidés par quelques miliciens volontaires dotés d’un grand sens civique, les flics foutent le feu à quelques pouilleux la nuit, histoire de lutter contre l’insomnie. Brûler un SDF, ça revient moins cher que de le nourrir et ça fait du chauffage pour ses voisins de carton, mais Hollande préfère gaspiller l’argent du contribuable ! En plus, ça éclaire les rues en permettant l’extinction provisoire des lampadaires – ce qui économise de l’énergie – et surtout, ça va éviter aux supporters qui viendront soutenir leur équipe en 2014 de se faire voler leur bière et leur sachet de pop-corn. Allons-y nombreux, les gars, on est qualifiés, et n’oublions pas que c’est pour nous qu’ils font ça ! Si on n’y va pas, beaucoup de crève-la-dalle seront morts pour rien.

Au Brésil, Christine en profitera aussi pour démolir la politique de Vincent Peillon et de sa semaine de quatre jours et demi, qui laisse une demi-journée de moins aux jeunes filles françaises pour se prostituer, tandis que les gamines brésiliennes qu’on va chercher dans les campagnes pour assouvir les fantasmes des trois ou quatre millions de touristes attendus pour la Coupe ont tout leur temps grâce à la semaine de zéro jour. Merci le Brésil et honte à François Hollande ! C’est chouette, la Coupe, comme les JO : en plus de la mafia, ça fait bosser plein de gens : les filles (ou les garçons, y a du choix), les sous-traitants : hôtels, marchands de capotes et de coke, toubibs, pharmacies, profs de langues – pour info, « faire une fellation », en brésilien, ça se dit « fazer um boquete »… ça peut servir. Même les banques ont conclu un accord pour 2014. Le client pourra régler sa pipe par carte, c’est une magnifique victoire du capitalisme ! Et avec 80000 tailleuses rien qu’à Belo Horizonte, lieu de la demi-finale, les puces ne vont pas avoir le temps de refroidir !

Par contre, le paiement électronique sera interdit pour les pédophiles… ah non, n’insistez-pas, c’est immoral ! D’ailleurs, on n’imagine pas que des occidentaux puissent se laisser aller à des comportements aussi dégueulasses. A moins d’être bourrés suite à une victoire de leur équipe, dans ce cas-là, on leur pardonne, mais il faudra payer les gosses en liquide !

Après Christine à Rio, on pourra voir Christine à la télé tibétaine, habillée en soldat chinois, dénoncer le prix de l’essence chez nous, qui fait que les déçus de Hollande n’ont pas les moyens de s’immoler par le feu à cause de ces salopards de socialistes !

Puis on aura « Christine et le sirop Typhon », vantant auprès du gouvernement philippin sa politique en faveur des bains de boue gratuits ! Et « Christine en burka à Marrakech », remerciant Place Jemaa el-Fna les violeurs d’épouser leur victimes s’ils le souhaitent (article 475 du code pénal marocain, merci mon bon roi !), tandis que les socialistes français les mettent en prison et que les filles violées ont le droit de se faire avorter et se retrouvent toutes seules, une honte ! Et « Christine en bateau à Lampedusa », faisant rire les boat-people en leur expliquant que François Hollande interdit chez nous qu’une barque de six mètres contienne plus de cinquante personnes, ce voyou !

Alors, après « Christine s’éclate en burqa chez les les barbus » et « Christine en thalasso à Manille », ne ratons pas le prochain épisode de la saga : « Christine de retour au goulag en France ! ». Et votons à droite pour que paraisse « Christine sort de la cage aux folles pour nous les briser menues menues » en souvenir de Georges Lautner et d’Edouard Molinaro.

par Chraz

# [Les derniers articles de Chraz]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette