Culture, le meilleur du pire
Par Jépé de la Vega

Jépé de la VEGA signe à la pointe du stylo

ECOLOGIE : Un livre de Noël Mamère, un livre et un buzz Internet de Nicolas Hulot, un film de Yan Arthus Bertrand… Ce n’est plus une actualité culturelle, c’est l’heure de l’Apéro… « Allez ! Encore un Vert » ! L’approche de la COP 21 qui, comme le 421 se propose de jouer l’avenir de la planète sur un coup de dés, semble décidément susciter de nombreuses initiatives. Toutes plus équilibrées carbone les unes que les autres !

« Human », tout d’abord, le film formaté Bobo-Ecolo-XVIéme subventionné par la fondation Bettencourt. Liliane étant, c’est bien connu, une grande défenseuse de la Bio Diversité, vu qu’elle a sauvegardé, grâce à ses dons… Une espèce qui sans elle aurait pu disparaître : « Le nain Républicain de Neuilly » ! Pour réaliser son œuvre, le « réalisateur des vues du ciel » a voulu se plonger dans « Les vues de l’esprit » et sonder la pensée de 2000 personnes interrogées sur 2500 heures de pellicule ! Heureusement qu’il n’a pas interrogé Franck Ribéry, le temps qu’il structure une pensée, on avait 2500 heures de plus ! Au final, ça peut faire du bien de voir des hommes et des femmes témoigner dans 63 langues différentes… Surtout que toutes ces personnes évitent d’en parler une, de langue : La Langue de bois… Celle des responsables politiques qui dirigent le monde, et dont les M.O.T.S… Créent les plus grands maux… M.A.U.X…

Noel Mamère publie de son côté un livre où il se propose de ne pas changer le climat mais le système… Pas bête. Surtout au moment où l’écologie politique est en plein marasme, puisque ses dirigeants qui font semblant de défendre la planète nous disent qu’on a intérêt à ce que ça change… Tout en ne défendant que leurs intérêts… Sans s’apercevoir que du coup, ils défendent les intérêts de ceux qui ont intérêt à ce que ça ne change pas ! Alors qu’à Europe Ecologie Les Verts on se contente d’illustrer les conséquences du réchauffement climatique : Raz de marée d’invectives, Tsunami d’injures, Tornades d’insultes… Sans le moindre « éclair » pour illuminer le débat…

La parole de Noël Mamère, qui s’est plus ou moins éloigné de la politique politicienne, est intéressante. Ils ne sont pas si nombreux ceux qui, comme lui, on un pied qui réfléchit au sec et un pied qui baigne dans le caca du système.

Autre équilibriste du « Comment faire pour que ça change si on s’appuie sur ceux qui n’ont aucun intérêt à ce que ça bouge » : L’ancien égérie du gel douche, Nicolas Hulot ! Déjà, soulignons son exploit : Réaliser un Buzz Internet dans ce pays… sans aller faire le pingouin mondain chez Ruquier ! Son bouquin s’appelle « Osons » ce qui est plus court mais peut être moins direct que « Retirons nous les doigts du cul » ! Là encore on en appelle tout d’un coup aux citoyens pour éviter la catastrophe, déverrouiller les blocages et tenter de contraindre les vrais décideurs ! Le problème c’est que tous ces recours à la société civile, sont certes louables, souhaitables, profitables mais ils se heurtent hélas à deux obstacles… Les processus décisionnels d’une démocratie participative et directe sont, je pense, les plus justes et les plus efficaces… Mais ils sont aussi les plus longs ! Et apparemment ça urge ! Et surtout, ce flot de bonnes intentions en direction du peuple et du plus grand nombre qui pourraient décider… Arrive alors que la conscience politique et les capacités de ce peuple ont été anéanties par une culture abêtissante et une instruction défaillante… A en croire les scores du Front National, je me demande si certains de nos compatriotes qui se mobilisent contre le réchauffement climatique, le font pour sauver la planète ou pour éviter que la France se transforme en désert de peur de voir arriver un cortège de chameau et de rastaquouère venant envahir notre beau pays de race blanche !

par Jépé de la Vega

# [Les derniers articles de Jépé de la Vega]

La une de Charlie