Pas de nouvelles, bonnes nouvelles
Par Myriam , le 5 mars 2019

Les humeurs de MYRIAM

Privée d’actualité pour cause de résidence temporaire éloignée des contingences continentales et de tout réseau téléphonique, routier ou traitement social, je ne peux qu’imaginer que, depuis mon départ de l’Hexagone, les espoirs les plus fous se sont réalisés :

Thomas Pesquet a ouvert une épicerie sur Mars, le conflit israélo-palestinien s’est mué en une bataille de polochons géante, Olivier Giroud a marqué un but, Aymeric Caron apparaît, croquant la vie et une entrecôte à pleines dents, dans la dernière pub Charal, Pierre Rabhi a enfilé un slip propre en graines de lin, Kev Adams est pressenti pour interpréter le premier rôle du “Soulier de satin” au prochain festival off d’Avignon, et Nabilla est éditée chez Grasset pour son dernier essai, intime et sensible, sur la condition féminine dans l’œuvre de Soljenitsyne.

Peut-être même qu’une comédienne engagée a lancé le mouvement “Un lundi sans raviolis” pour sauver l’enfance en danger, qu’un chanteur désœuvré  a riposté avec “Un dimanche sans flageolets” pour sauver la couche d’ozone, que le PS a embrayé avec “Une campagne sans Vallaud” pour sauver Solferino  et que, n’écoutant que son courage (et surtout son estomac), un restaurateur a proposé “Une année sans buddha bowl” pour sauver la dignité culinaire francilienne.

Ou peut-être apprendrais-je à mon retour qu’on a retrouvé 300 anciens francs,  le second volume (relié cuir pleine peau de vache) des carnets secrets du Général Rondeau, des informations capitales sur l’identité du Masque de Fer et la recette  du flan aux abricots dans la doublure de la parka Sergio Takkiedine d’Alexandre Benalla.

Nadine Morano aura naturellement accusé les  gauchistes, la liberté des mœurs et l’impérialisme islamique, Mélanchon accusé les nationalistes, la Banque Centrale Européenne et l’impérialisme américain, le CCIF aura mis en cause les Francs Maçons, et le syndicat cégétiste des maçons portugais aura entonné Laisse béton en guise de protestation.

Un touriste américain aura cru a une nouvelle guerre civile, un touriste japonais en aurait oublié de vuitonner, et un touriste belge aurait repris deux fois des frites.

Et, profitant de l’aubaine, Kassovitz aurait tweeté n’importe quoi, et Marine le Pen s’en serait pris à n’importe qui.

Ou alors, j’apprendrais que le monde est devenu complètement fou,que Diam’s fait de la pub pour Decathlon, qu’on a découvert que Xavier Bertrand était le frère de Plastic Bertrand, qu’Hapsatou Sy a appelé sa fille Corinne, que les Tuches 3 ont eu un César, et que Clémentine Autain a été aperçue en boubou au marché de Montreuil, lisant discrètement les pages saumon de Figaro…

Vous m’en direz des nouvelles, elles seront toujours plus fraîches que les miennes.

Par Myriam

# [Les derniers articles de Myriam]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette