Des fêtes !
Par Coq des Bruyères

Alors Jean-Patrick DOUILLON, maintenant qu’on a fait ça, on dit quoi ?

Ou : « De l’inutilité de changer le monde tel qu’il est pour le laisser tel qu’il sera ! »

A l’heure où l’on apprend que Christine Bravo et Jean Marie Bigard participeront à la rentrée à la nouvelle émission de Laurent Ruquier, ce qui est une bonne nouvelle au moment des discussions sur la fin de vie puisqu’après « Vivement Dimanche », France Télévision semble donc s’apprêter à ouvrir une deuxième maison de retraite… Intéressons nous aux fêtes. Depuis déjà quelque temps, guirlandes sur les platanes, sapins dessinés sur les vitrines, décorations dans les rues, flocons de neige au pochoir sur les carreaux, père noël qui pend aux fenêtres, non, ce n’est pas la semaine du mauvais goût, la SNCF s’est mise en grève il y a quelques jours, c’est donc bien que l’on s’approche de Noël ! Et les préparatifs vont bon train, comme dirait François Hollande en cherchant son avion…

Puisque l’on parle de télévision, sachez que dans les studios de Canal Plus, ils ont renoncé à décorer leur sapin, vu qu’il y avait tout le temps quelqu’un qui venait leur sniffer la neige artificielle. Cette année, crise aidant, la mode est au jouet d’occasion. Attention, ne poussez pas le bouchon trop loin et n’achetez pas des huîtres d’occasions, sinon là, c’est plus Noël au balcon, Pâques au tison, c’est Réveillon chez le médecin, Noël dans le sapin ! En parlant de sapin, j’espère que tout le monde a fait sa lettre au père Noël, tout le monde, sauf Valérie Trierweiler qui, fidèle à ses habitudes, à envoyer un Tweet ! De toute façon, comme cadeau, elle veut une couverture chauffante en amiante. Mais pas pour elle, pour Ségolène Royal ! Manuel Valls, lui, pour Noël, il veut des CD…. Mais des CD intégrés, pas des CD Roms !

Jean François Copé et François Fillon veulent un jeu de cartes, comme ils n’ont aucun atout ils joueront à la bataille, et Nicolas Sarkozy, lui, il veut un boomerang, pour pouvoir revenir tout seul ! Car, il l’a dit. Je dois revenir, c’est la fatalité ! Bon, c’est vrai que si ça peut lui éviter d’assister à tous les concerts de sa femme, ce n’est pas seulement une fatalité, c’est presque une œuvre humanitaire.

Allez terminons avec deux petits contes de Noël …

Le premier politico biblique : François Hollande va voir le pape : « Saint Père, comment faites vous, alors que vous avez des testicules, pour ne jamais avoir envie de vous en servir ? »

Et le pape répond : « Comme toi, François, avec tes idées de gauche… »

Le second est encore plus mignon. C’est l’histoire d’un petit garçon qui rêvait d’avoir un chien pour Noël… Le Père Noël a entendu sa demande et il lui trouve un magnifique petit chien qu’il laisse tomber par la cheminée ! Comme la cheminée était allumée, finalement, le petit garçon a eu un hot dog !

Allez, bonnes fêtes à tous et, pour changer de la Dinde, pensez au Cassoulet de Noël… Vous le préparez le matin, vous le mangez à midi et toute la soirée autour du sapin, vous chantez : « Vive le vent, vive le vent… »

par Jean-Patrick Douillon

 

# [Les derniers articles de Coq des Bruyères]

La une de Charlie