Dieu reconnaîtra les siens !
Par Naqdimon Weil , le 17 novembre 2015

Les valeurs de Mr NAQDIMON

Mr Naqdimon by Babouse

Soyons unis, nom de Dieu !

Une fois de plus, la Patrie, mal protégée par le Sybarite de l’Élysée et le Rastaquouère de Matignon, est la victime de la sauvagerie levantine et néanmoins mahométane. Pendant que la France était en train d’écraser le Boche sous sa chaussure à crampons au Stade de France, des allogènes ont jailli dans la Ville Lumière pour assassiner de bons Français. Et cette nouvelle attaque doit donner à l’Homme Sage une roborative matière à réflexion.

Tout d’abord, il convient de s’interroger sur les cibles des assaillants. La presse nationale, majoritairement aux mains de la finance sémite apatride, n’a pas fait le nécessaire travail de vérification sur les motivations des tireurs. Et ce n’est pas gratuit, car, si l’on s’intéresse aux lieux des attaques, on s’aperçoit que les assaillants ont choisi un restaurant d’origine asiatique, une banlieue notoirement connue pour son accueil des migrants de tous horizons, une salle de spectacles aux attaches juives où se produisait un groupe de musique de jeune d’origine étasunienne et de religion huguenote, ainsi qu’un café où il n’est pas impossible de rencontrer des invertis. Une fois que ceci est défini, on comprend alors aisément les motivations des tireurs. C’est encore une fois, une guerre étrangère qui se déroule sur le sol national ! Des étrangers ou descendants de tels, s’attaquent à des commerces également allogènes ou accueillant des apatrides pour régler leurs bisbilles, au risque de blesser de bons Français blancs et catholiques.

Et ceci n’est plus acceptable ! Quand je regarde les édiles socialo-écologistes s’agiter sur les ondes des grands médias pour parler de sécurité et de guerre, je ne peux que pouffer. Car il n’est pas possible de gagner cette guerre avec de bonnes intentions et un pistolet à bouchon. Il faut prendre des mesures draconiennes pour empêcher les ennemis du Génie Français de venir dans nos sillons verser le sang impur de nos travailleurs immigrés.

Et donc, pour enfin réagir comme il se doit, il est nécessaire d’unir la Nation autour d’un tronc commun indiscutable. Or, qu’est-il de plus indiscutable que la Foi ? Il faut dorénavant exiger que tous les citoyens français deviennent membres de l’Église Catholique, Apostolique et Gallicane (car il est hors de question de laisser la Curie Romaine, infestée par des étrangers, avoir la haute main sur les affaires de la France) et reçoivent la communion ou quittent le sol de la Patrie. Une fois ceci fait, il ne pourra plus y avoir de règlement de comptes sur le sol national entre les tenants des religions secondaires, car pour pénétrer nos frontières sans être constamment accompagné d’un garde armé, il faudra réciter le Pater Noster. En latin, afin de se détacher fermement des errements de Vatican II, qui ouvrit la porte à l’abaissement du sentiment catholique et à l’arrivée des homosexuels. Pour ce qui est des personnes dont la couleur ne conviendrait pas à l’image que la Nation a d’elle-même, la France, grande et généreuse, possède encore suffisamment de territoires ultra-marins pour y faire résider ces populations à la sombre complexion.

Et, une fois l’ensemble des Français réunis sous la croix, nous pourrons enfin lancer cette Croisade que j’appelle de mes vœux depuis longtemps pour écraser les mahométans, les israélites, les parpaillots, les bouddhistes et les athées et également reconstituer l’Empire dont nous fûmes spoliés par les Anglais.

La semaine prochaine, je vous expliquerai comment on peut aisément convertir de Mac à PC.

PS : j’ai, comme vous je pense, le neurone à déconne chiffonné et des envies de coups de pelle dans la gueule de plein de gens. Mais il est hors de question qu’ils nous empêchent de rire. Je ne leur laisserai pas cette victoire !

par Mr Naqdimon

Nota bene : Chers lecteurs,
Ne nous leurrons pas, la droite décomplexée a le vent en poupe. Au Coq des Bruyères on est pas plus con que les autres, alors à l’instar de ceux qui déroulent le tapis rouge (brun) à Ivan Rioufol, Éric Zemmour et consorts, nous ouvrons nos colonnes à Monsieur Naqdimon qui saura amener notre journal sur l’autoroute du progrès.  

Nous aussi on veut en croquer ! ce qui nous permettra, d’ailleurs, de ne pas être tondus à la collaboration.

# [Les derniers articles de Naqdimon Weil]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette