En grève
Par Anthony Casanova , le 7 avril 2015

Anthony CASANOVA est politiquement correct

Nos chères têtes blondes - le Coq des Bruyères

En tant que Directeur de publication du Coq des Bruyères, je n’ai jamais l’occasion de me mettre en grève. Il faut dire qu’en ma qualité d’éditorialiste du journal, je n’ai que des compliments à faire au patron de ce journal. Bref, mon « moi » de gauche étant en adéquation totale avec mon « moi » de droite, j’ai rarement l’occasion de clamer haut et fort mon désaccord avec ma pomme si ce n’est en manifestant de mon fauteuil au frigo pour m’accorder une augmentation de vin blanc.

Alors, une fois n’est pas coutume, je tiens à afficher publiquement ma solidarité, et si je pouvais je l’écrirais sur une pancarte : « Pour mieux travailler il faut une nouvelle moquette pour Gallet ! » Ah merde, c’est le mauvais « moi » qui s’exprime… désolé. Non, donc je reprends et cette fois sans slogan : en solidarité avec mes collègues de Radio France je n’écrirai aucune chronique cette semaine.

Pour agir en toute transparence, j’avoue que de savoir mon ami Guillaume Meurice en grève m’incite à lui faire ce petit clin d’œil. Guillaume, chroniqueur dans le 6/9 d’Inter et dans l’émission « Si tu écoutes j’annule tout » ne travaille plus depuis plus de deux semaines, et pour le dire de la manière la plus douce possible : ça fait chier l’auditeur que je suis.
Guillaume est l’un des plus honnêtes hommes que je connaisse. Pour vous décrire sa rigueur et son intégrité, alors que son contrat à France Inter lui permet de toucher tout de même un salaire, eh bien ce-dernier verse l’intégralité de ce qu’il perçoit au fonds de soutien des grévistes. Il est comme ça le garçon. Il est irréprochable.

Alors, en son honneur, je verse l’intégralité de mon verre de blanc à sa santé !

par Anthony Casanova

PS : Le « Coq des Bruyères » est, pour des raisons qui nous concernent et nous regardent, un hebdomadaire satirique gratuit et sans pub. Nous n’avons jamais demandé de dons, et nous ne le ferons jamais. Cependant, effet « boule de neige », certains lecteurs nous ont demandé s’ils pouvaient nous aider financièrement… c’est très gentil à vous, mais si vous voulez soutenir la presse satirique : faites un don ou abonnez-vous à Charlie. Merci pour eux.

# [Les derniers articles de Anthony Casanova]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette