«En Marche, parce que je vous aime»
Par Christophe Sibille

Christophe SIBILLE l’homme au micro

« Un qui doit se sentir sérieusement humilié en ce moment, c’est le neurone d’Emmanuel Macron! » (Léonard de Vinchaud).

Oui, le grand Desproges l’avait dit, et fort bien: «on peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui.»
Prenons, au hasard, Emmanuel Macron.
Quand je dis: «prenons», c’est une façon de parler, je n’ai pas d’écrase-merde assez solides pour aller marcher sur les plates-bandes (mou), de Brigitte.
Entre parenthèses, le candidat qui, avec l’imagination exceptionnelle qu’on lui connaît, puisqu’on ne peut lui dénier une certaine ressemblance avec Boris Vian, baptise son mouvement: «en marche.»
Appeler son mouvement: «en marche»?
C’est gonflé, non?
Parce qu’il y aurait des hommes politiques qui ne nous feraient pas marcher?
Planquer le piège en nous foutant le pif dedans, pas maaaaaaaaaaaaal! Il ne nous prend pas en traître, sur ce coup-là, on ne pourra pas dire qu’on ne savait pas!
«La colonisation est un crime contre l’humanité!», qu’il a piaillé de sa belle voix travaillée au papier de verre.
Voyons, reprenons.
Dans laquelle de ces stand-up a t-il dit ça?
En Algérie!
«Bien ouèj», Manu! Il y a quand même une certaine cohérence!
Alors, premièrement, il faudra quand même, au passage, que quelqu’un lui dise que la colonisation en Algérie est un passe-temps relativement obsolète. Et, parmi ceux qui ont accueilli là-bas son propos avec l’intérêt qu’il mérite, il y a un nombre de votants relativement limité de ce côté-ci de la Méditerranée.
Mais peut-être que c’est pour nous faire mieux passer la pilule de l’esclavage programmé par sa schizophrénie banquo-anti-système?
Et puis, quand même, imagine : tu as des ancêtres qui ont vécu au Bled, (Bled, pas le bouquin de grammaire, quoique si, aussi, heureusement pour eux! Au pays, je veux dire!), et qui ont plus souvent mangé le fruit du palmier ou du cocotier que des Grammy Smith.
Bref, des arabes.
Toi, quoique avec une peau légèrement teintée pain d’épice, puisque tu descends d’eux, tu es quand même un bon français, fier de tes instituteurs qui t’ont appris que: «tes ancêtres les gaulois.»
Alors, après avoir écouté Manu, tu fais quoi?
Tu te flagelles, ou tu te consoles?
Il a dit aussi, le gigolo à sa Bribri, dans le même meeting: «parce que je veux être président, je vous ai compris et je vous aime.»
Vrai!
J’essaie aussi: «O, ma lectrice, parce que mon rêve le plus secret est de me glisser avec toi sous la couette pour te faire subir les derniers outrages que ça va nous faire vachtément de bien à tous les deux, je t’ai compris.
Et je t’aime.»
Je vous ai compris! En Algérie!
Vous imaginez, le général de Gaulle … …
Ah, non, merde, ça, c’est autre chose.
Bref …
On peut continuer longtemps, mais on s’apprête à, (enfin, «on», c’est pas moi, hein) voter pour un mec qui ne réussirait même pas à bonimenter des touristes albanais sur la place du Tertre pour leur refourguer les caricatures qu’il vient de leur massacrer!
Alors, finalement, voter pour Emmanuel Macron sera t-il considéré comme un crime contre l’intelligence ?
Vous avez un peu plus de huit semaines.

par Christophe Sibille

sibille-by-rodho

# [Les derniers articles de Christophe Sibille]

La une de Charlie