Espe…rance
Par Christophe Sibille

Christophe SIBILLE l’homme au micro

 

Bon, preuve est faite une fois de plus. La corrélation entre «neurones en rationnel état de marche» et «quantité de la nourriture ayant servi à les alimenter» n’est pas régie par une science exacte!
On en a déjà maintes et maintes fois eu la preuve, avec l’inénarrable Laurent Wauquiez, major à l’agrégation, major à l’ENA, qui nous stupéfie régulièrement par des déclarations consternantes, et qui vient de se faire choper lui aussi la main dans le pot de confitures à jouer les Dom Quichotte de Sourcilleux 1er.
En faisant la manche pour L.R. (d’andouilles au cours d’un voyage officiel en Chine.
L’obtention de prix littéraires n’est aucunement, elle non plus, une validation du «contrôle technique » du contenu de la boîte (crânienne) de vitesses. Tenez, Yann Moix; prix Goncourt du premier roman, prix Renaudot, il s’étonne encore, (chez Laurent Ruquier, dans la fameuse émission qui transforme les invités en débiles pour mieux prendre les téléspectateurs pour des cons), que Charb, notre ami Charb, ait maintenu une ligne inflexible contre les islamistes en refusant de se courber devant eux. En mode; «mais, quand même, était-ce bien utile de les exciter comme ça?»
Hé, mon con, un terroriste, c’est moins pacifique qu’un taureau, (même un taureau de combat, pour peu qu’on n’aille pas le faire chier en le retirant de sa prairie. Avant de le dresser à la haine et lui scier les cornes à vif pour le rendre fou.)
Un fasciste, si tu ne le fais pas reculer, il avance, duconnaud. Ce n’est pas plus compliqué que ça.
Mais alors, le pompon des pompons, ça suit:

Amie lectrice, respire un bon coup.
Surtout si tu es enseignante; ce n’est pas du belge!
Car nous allons maintenant, je cite, «examiner les processus de racialisation en tant que rapport de pouvoir à l’œuvre dans les mondes éducatifs français, et la manière dont ils s’articulent avec les rapports sociaux de sexe et de classe.»
Oui, je sais ce que tu es en train de te dire: «appelle-je tout de suite la confrérie des hommes en blanc, ou alerté-je derechef la caravane publicitaire de Jean Lassalle pour vérifier qu’il n’y manque pas une ou deux caisses de ces produits le mettant dans des états qui nous procurent tant de joie dans ces soirées électorales, par ailleurs aussi  ennuyeuses qu’un réveillon chez les Giscard?»
Hé bien, non.
Il s’agit d’une journée de formation à destination des enseignants des banlieues parisiennes est et sud-est, (ESPE de l’académie de Créteil.)

– Au début, on a surtout envie de se fendre la gueule devant la fatuité et le jargonnage insupportable de ces incapables qui feraient passer la grenouille (qui veut se faire aussi grosse que le bœuf) de la Fontaine pour André Dussolier.
(J’ai pensé à lui, car André Dussolier, tout comme mon ami Cabu, à qui il ressemble d’ailleurs un peu, ils ont d’ailleurs presque la même voix, ont une prétention inversement proportionnelle à leur talent.
Et merde, je reparle de Cabu au présent … Eternellement vivant … Snif.)
– Mais, après, le sourire devient grimace:
«Ce que parler d’intersectionnalité à l’ESPE veut dire: enjeux scientifiques et politiques des journées d’études»,
– pour se crisper ensuite de plus en plus: «Articuler race, classe, genre, colonialité…: quelques enjeux théoriques de la co-formation des rapports sociaux».
(Oui, «race», ô ma lectrice, pas la peine de te pincer jusqu’au sang! Laisse-moi ce plaisir pour la prochaine fois où on se verra!)
– Puis rictus: «Penser l’intersectionnalité dans les recherches en éducation.»
– et, enfin, envie de cogner: «L’institution scolaire au risque de l’islamophobie: pistes de réflexion à partir de la question du devoir de neutralité – Marwan Mohammed.»

En bref, non seulement, on acte un clivage entre différentes présumées communautés, mais on argumente le fait que c’est en différenciant des apprentissages en fonctions de ces présumées différences totalement anti-républicaines qu’on va les abraser!
A coup de recherches fumeuses qui ne font vivre que leurs auteurs avec les droits qu’elles leur rapportent.
Et après, quand nous, on dit que c’est avec les écrivains, artistes, philosophes des lumières dispensés indifféremment à nos chères têtes de toutes les couleurs qu’on va élever tout le monde pour gommer les inégalités de départs, c’est nous les racistes!
A moins que ces journées de merde ne visent  simplement à prouver que les profs sont comme l’institution scolaire (structurellement raciste) et que c’est donc elle qui permet à ces faux spécialistes de prouver que l’école l’est.
Ces abrutis qui organisent ces «formations» ont-ils seulement entendu parler de Condorcet ou Spinoza?
Moins que de Clémentine Autain, en tous cas!

par Christophe Sibille

sibille-by-rodho

 

# [Les derniers articles de Christophe Sibille]

La une de Charlie