Et comme on dit en hiver : Fait froid hein !
Par Coq des Bruyères , le 3 décembre 2013

Alors Jean-Patrick DOUILLON, maintenant qu’on a fait ça, on dit quoi ?

Ou : « De l’inutilité de changer le monde tel qu’il est pour le laisser tel qu’il sera ! »

A l’heure où la dernière victoire de l’équipe de France de foot nous éclaire paradoxalement sur les rythmes scolaires en nous prouvant, grâce aux différents interviews des footballeurs, qu’à l’évidence, 1h00 de grammaire pour 8h00 de sport peut permettre de se qualifier pour la coupe du monde mais pas de parler Français… Et à l’heure où la célébration par les supporters de ce joli carton face à l’Ukraine tombe la même semaine que la sortie du Beaujolais, ce qui nous promet une relance des ventes de « « Canard WC » pour nettoyer les cuvettes maculées de vomi… Ne parlons plus de football et pensons à ceux qui, dormant dans la rue alors que les premiers froids approchent, n’ont que faire des perspectives chaleureuses d’un Mondial au Brésil !

Parce que vous l’avez sans doute remarqué, il fait froid et la neige est tombée sur les routes comme l’exclusion sur le démuni et la grâce sur Nathalie Kosciusko-Morizet quand elle se promène dans le métro en attendant d’essayer de faire la queue pour un bol de soupe populaire afin de peut- être atteindre l’orgasme ! Et comme chaque fois que l’hiver arrive, on est pris de court ! Encore une fois, le gouvernement a été accusé de négligence dans ses prévisions et les automobilistes bloqués sur la route ont pu constater qu’en l’absence d’équipements spéciaux, les ennuis sans chaînes !

Pourtant, pour une fois, François Hollande avait quand même tout prévu : grâce à lui, depuis un mois, de nombreux Français sont munis de bonnets rouges ! Malheureusement, les bonnets sont en Bretagne, il neige à l’Est et lui, il est toujours à l’ouest ! A l’ouest, mais soulagé : le froid va calmer les ardeurs des manifestants jusqu’au moi de juin où les matchs des Bleus garderont les râleurs devant leurs téléviseurs. Quand on vous dit que ce monde est bien foutu…

Pourtant, on la sentait monter cette révolte… Et bien non ! Les derniers rassemblements n’ont pas été d’une efficacité remarquable : En Bretagne, les syndicats qui voulaient montrer leurs muscles face au mouvement des bonnets rouges ont fait chou blanc. Faut dire que, fidèle à son emblème à elle, la CGT a demandé de défiler avec non pas avec un bonnet rouge, mais avec une merguez sur la tête. Ce qui, avouons-le, est encore plus con. Et, à Paris, la manifestation des céréaliers en colère n’a pas fait trop de foin. Si on ajoute à ça que Dimanche, la Manif des chevaux n’a pas fait galoper grand monde, on a plus qu’à espérer une manifestation des viticulteurs pour avoir enfin de vrais bouchons et de nombreux embouteillages. Mais puisqu’on parlait des démunis, qu’ils n’aient pas trop de regrets, la révolte est fiscale en ce moment, et ceux qui descendent dans la rue ne se soucient pas de ceux qui y dorment. Il ne s’agit pas de s’occuper de leur survie, mais de protéger son niveau de vie. Heureusement que Noël approche et que, grâce à la qualification des bleus pour le Mondial, on va renouveler les stocks d’écrans plats… Ainsi, en attendant les buts et les victoires, les sans abris aussi pourront fêter un nouveau carton !

par Jean-Patrick Douillon

# [Les derniers articles de Coq des Bruyères]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette