Être et avoir été
Par Naqdimon Weil , le 16 janvier 2018

NAQDIMON fait son malin

D’abord, moi, je ne voulais pas en parler. Parce que plein d’autres gens l’ont fait, beaucoup mieux que ce que je ne pourrais le faire. Et aussi parce que ça ravive une douleur, lancinante, permanente. Et surtout parce que je n’ai pas plus de légitimité que ma buraliste ou mon boucher-charcutier pour donner mon opinion sur la question. Alors j’ai voulu fermer ma gueule. Il y a tellement d’autres sujets, finalement.

Tiens, par exemple, nos petites haines perso. Ranson et Casanova, ils termineraient volontiers Lindingre à coup de satons, allez savoir pourquoi, peut-être tout bonnement parce qu’il est plus con qu’un porte-parapluie et qu’il est confit dans son mépris, mais ça, ce n’est pas une raison, il faudrait alors satonner des tas de gens dans ce cas-là. Sibille, lui, c’est les Rockers qu’il a en abomination. Ce n’est pas de sa faute, il est vieux et il est de Châteauroux, quand on est Castelroussin, même Aznavour passe pour un dangereux punk. Pour lui faire plaisir et le calmer, faut lui chanter du Jack Lantier et du Berthe Sylva, sinon, il nous tachycarde à mort. De mon côté, faudrait réserver un Costa Concordia pour y loger tous ceux que je finirais bien à grands coups de pelle dans la face, de Plenel La Moustache Qui Sait, à Caron, La MiniVague Qui Pense, en passant par Boniface, la Vuvuzela De La Géopolitique, Guillaume Meurice, Océane Rosemarie, PE Barré, Canteloup, Gerra, une tétrachiée de politiques de tous bords, et aussi l’autre grand con qui prend mes arpions pour un trampoline, mais ça c’est perso, donc je n’en parlerai pas ici, et encore, c’est lundi, je suis en petite forme, il pleut, je ne vous fais pas tout le catalogue. Rien qu’avec ceux que je ne peux pas encadrer – et qui, pour ceux d’entre eux qui me connaissent, me le rendent bien, soyons honnêtes -, on fait un bon millefeuille de la Gauche de la Gauche de la Gauche de Mes Deux, avec des morceaux de Relativistes, des strates de réacs de Droite et de Gauche et un paquet de décervelés antiscientifiques et/ou complotistes.

Bref, vous l’avez bien compris, j’ai de quoi m’occuper la chronique avec mes détestations. Ou avec mes micro-emportements sur l’air du temps, l’inculture généralisée, le communautarisme bavant, l’antisionisme rampant, faux-nez de l’antisémitisme des faux-culs, et la météo pourrie. Je pourrais aussi me lamenter sur les intellos à deux francs démonétisés qui soit adulaient Hallyday, malgré la pauvreté navrante de ses textes ou, soit qui, pire encore, daubent à longueur de colonnes sur son public, en oubliant que ce ramassis de beaufs, c’est ce fameux peuple fantasmé qu’ils cherchent partout mais qui a autre chose à foutre qu’écouter leurs conneries pontifiantes. Là aussi, y aurait de quoi chroniquer à mort.

Mais je n’y peux rien, ce n’est pas de ma faute, mais trois ans après, il faut encore dire, fort et clair, Je suis Charlie et je le reste. Même si je ne lis plus Charlie. Même si je pense que je me foutrais sur la gueule avec les membres de la rédac de Charlie en moins d’un quart d’heure de causette. Même si ces mêmes membres me prendraient certainement pour un gros con – et pour pourtant, je ne suis pas gros, tout juste enrobé. Deux fois. – bavard et pesant. Même si je ne suis pas d’accord avec Charlie. Surtout si je ne suis pas d’accord avec Charlie. C’est un peu comme être avocat, on défend une cause, on ne fait pas copain/copain avec le mec dans le box, ce n’est pas le but.  Être Charlie, trois ans après, c’est ne pas se résigner à renvoyer dos à dos victimes et coupables, c’est savoir qu’il y a une différence entre atteinte à la personne et chatouillage de susceptibilité, c’est refuser qu’un porteur de grigri fasse la loi au nom de son Grigri magique. Bref, ça ne change pas et ceux qui n’ont toujours pas compris, trois ans après sont vraiment, vraiment, très cons.

Tiens, c’est pas dur, si demain quelqu’un voulait censurer Guillaume Meurice, comme je suis Charlie, je le défendrais.
Mais ça me ferait quand même sévèrement mal au cul.

par Naqdimon Weil

Naqdimon by Ranson

# [Les derniers articles de Naqdimon Weil]

DCL - Déssinez créez liberté