Fake news!
Par Thierry Rocher , le 21 mai 2019

Thierry ROCHER renvoie la censure

Lors de la Revue de presse de Paris Première du 13 mai dernier, j’ai évoqué les traqueurs de fake news. Je livre aux lecteurs du Coq  le texte de la chronique et un peu plus.

Devenez traqueur de fake news ou cracker of fake news pour les amis anglophones qui nous regardent. Pour le public peu informé qui vit à écart de la civilisation, les fake news sont de fausses informations qui touchent tous les domaines de la société. C’est souvent lié à une personne et cela prend une grande ampleur, si celle-ci est célèbre et connue pour son humour. C’est le cas pour Castaner qui en lui-même est une fake new puisque son titre de Ministre de l’Intérieur est officiel alors que Cricri la castagne, à part traqueur de boites de nuit, pour la sécurité,  il est encore plus bouché que Collomb, son prédécesseur. Évidemment, faire courir des rumeurs, on comprend que ce soit amusant. C’est agréable de diffuser des fausses nouvelles, comme ceux qui font croire que Giscard est toujours vivant et qu’on risque d’assister en 2022 à un 2ème tour Hollande/Giscard, ou l’info que Ribéry va passer son bac ou encore que Balkany sera témoin de moralité au procès Fillon. Des nouvelles qui peuvent être crédibles.

Alors, vous me direz: à quoi bon traquer les fake news? Et vous n’aurez pas tort. Mais je vous répondrai que, si c’est un acte gratuit, comme toutes les nobles causes, c’est une question de dignité, et la dignité, c’est comme les hémorroïdes, on s’assoit pas dessus très longtemps. J’ai des amis qui sont devenus traqueurs de fake news, chez eux, devant l’ordinateur, le samedi, étant allergiques aux fumigènes festifs que Cricri la castagne distribue à tous ceux qui mettent un gilet quelle que soit la couleur. Oui, je sais, aller chercher les fake news sur internet, c’est sans fin, c’est comme chercher des œufs de Pâques dans un jardin de curé.

Je vous en ai notées quelques unes qui sont en attente de vérification: 22% des Français favorables à Macron, comme s’il y avait 22% des Français malades d’Alzheimer, là c’est un peu gros.
Autre chose: une végan accuse un boucher de l’avoir violée. Tout ça parce qu’il lui a fait bouffer une andouillette. Une végan considère ça comme un viol. Après vérification, elle n’aurait pas tout avalé, quel gâchis !
Un ancien candidat de L ‘amour est dans le pré toujours en quête de femme a lancé ce message: « Ne la semez pas si vous voulez la bourrer ».
Et j’ai lu un article sur les marchands d’armes qui se terminait sur les bienfaits de la guerre et qui disait: « parmi les bienfaits de la guerre, il y a l’augmentation des ventes de chaussures d’occasion à l’unité »… Quand même, on aimerait avoir des chiffres.
Pour être en sécurité en avion, il faudrait voyager en boite noire.

Attention à ne pas avoir d’à-priori. Pour Donald Trump par exemple. Hors concours. Le maître mondial des fake news, eh bien, parfois, une information véridique peut se glisser dans ses messages, c’est ce qui s’est produit hier matin, quand le célèbre climatologue aux cheveux oranges a tweeté, en se levant qu’il faisait beau à Washington, eh bien c’était vrai, le soleil brillait.

Alors, la vérité… souvenez-vous de ce que disait de la vérité, le grand Claude François: « la vérité, c’est fait de touts petits rien, ça s’en va et ça revient, ça se retient comme une chanson populaire ».

Mes amis, il faut chercher la vérité, car dire du mal c’est pas bien et traquer les fake news, c’est bannir les mauvaises langues, mais suivons le conseil du célèbre Qi Shi Tsu : «La vérité, c’est comme le sexe, difficile d’en faire le tour mais si son absence vous ébranle, persévérez pour mettre la main dessus».

Et pour les lecteurs en région parisienne, rendez-vous à la Royale Factory de Versailles, superbe lieu de spectacle, vendredi 24 et samedi 25 mai (20h30) pour le spectacle réactualisé « Qi Shi Tsu et moi » ( les deux dernières représentations en région parisienne avant …la fin d’année !)

Par Thierry Rocher

# [Les derniers articles de Thierry Rocher]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette