Happy birthday 21 avril 2002
Par Chraz , le 23 avril 2013

CHRAZnique

Aïe aïe aïe mes frères, c’est la révolution en carré Hermès et en tailleur Chanel. Les sondages sont catastrophiques pour le gouvernement, la France de droite et celle d’extrême-droite sont dans la rue, unies par leur résistance au mariage homo et leur certitude qu’un enfant doit naître d’une vierge et d’un représentant en spermatozoïdes divins, déguisé en esprit sain.

Les descentes anti-gays fleurissent comme des ratonnades, tout un tas de frustrés du cul tentent d’oublier leur absence de neurones en mettant en avant leurs hormones, cassant du pédé comme on cassait du nègre au bon vieux temps des colonies. Dimanche, Collard le casse-couilles aurait même mis deux ou trois doigts à Frigide Barjot sous les yeux de Christine Boutin, qui comptait les index restants de l’élu en cachant difficilement derrière sa banderole le trouble animant sa culotte. Heureusement, la France est encore un pays de droit, où les mâles et les femelles consentants font ce qu’ils veulent tant qu’ils ne se mélangent pas entre eux.

Et pendant ce temps-là, une bonne partie de la Gauche se désintéresse de la politique et se prépare à ouvrir un boulevard à ces braves gens en 2017. On est bien parti pour un futur 21 avril et si ça va nous faire mal quelque part, on va quand même bien rigoler. J’ai quelques copains qui crachent sur Hollande aujourd’hui en propageant l’idée du « tous pourris », et qui vont pleurer au deuxième tour quand ils vont être obligés de choisir entre la fille Le Pen et Copé ou Fillon. J’avais eu la chance d’avoir déménagé et oublié de me réinscrire au moment du duel Le Pen père – Chirac, je me demande bien ce que je ferais si la même arnaque se représentait. Je crois que je redéménagerais en réoubliant de m’inscrire, c’est ce qu’il y a de plus simple.

 Heureusement, l’UMP se prépare à un grand bouleversement en changeant ses statuts et en organisant une primaire, la même que celle contre laquelle elle a hurlé quand les socialistes l’ont organisée (je propose d’ailleurs un slogan : « L’UMP, les nouveaux socialistes ! »). Tout ça nous fait saliver et il est bien triste qu’on ne puisse pas encore être sûr de retrouver Sarkozy, car la justice ne l’a pas encore lavé des accusations mensongères de magouilles lybiennes, Bettancouresques, sondagières et autres calomnies que les juges bolchéviques tentent de lui mettre sur le dos –comme son ami Berlusconi en Italie-. Mais on a hâte de retrouver Guaino, Lefebvre, Guéant et toutes ces têtes bien pleines dont la droite et beaucoup de gens de gauche préparent le retour.
Personnellement, j’ai un peu peur que Jean-François Copé ne rejoigne un jour Jérôme Cahuzac sur le banc des accusés à tort, victime de quelques virements effectués par de généreux donateurs dans quelques paradis fiscaux à l’insu de son plein gré. Car il est le génial instaurateur de la « niche Copé », qui permet l’exonération de 90 % des plus-values réalisées par une entreprise lorsqu’elle cède des titres qu’elle détient dans une autre.

Un joli entubage de pauvres mis au point par Nicolas Sarkozy, que JFC a finalisé lorsqu’il était secrétaire d’Etat au Budget. Alors qu’elle était censée coûter « seulement » un milliard d’euros par an, la niche Copé a en fait coûté à l’Etat (et rapporté à quelques braves entrepreneurs nécessiteux) 22 milliards d’euros en trois ans, victime de son succès. Grâce à Jean-François, Suez a économisé 2 milliards d’euros, Danone 1 milliard, etc. etc. Et tout comme Jérôme Cahuzac a (peut-être) été remercié par des labos pharmaceutiques d’avoir gentiment rendu leurs médicaments remboursables, va savoir si quelques menus millions d’euros n’ont pas (peut-être) été versés sur des comptes Offshore de JFC sans qu’il le sache, afin de le remercier ? C’est que les riches sont têtus. Quand ils ont décidé de donner de l’argent à quelqu’un, il n’y a pas moyen de les raisonner ! Et puis même s’ils te mettent au courant, refuser un cadeau, ça ne se fait pas.

Frère Gilbert, sœur Christine et sœur Frigide, prions ensemble pour que notre frère Jean-François ait su résister à la tentation et que les juges ne décident pas de le délivrer du mal en le renvoyant dans sa niche et en y rajoutant des barreaux ! Amen !

par Chraz

# [Les derniers articles de Chraz]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette