Hommage au CSA
Par Thierry Rocher , le 22 décembre 2015

Thierry ROCHER renvoie la censure

Cette semaine, l’avis a été rendu par la noble institution qu’est le CSA, au sujet des passages de chaînes sur la TNT.
Le verdict est tombé: LCI (appartenant à TF1/Bouygues) est autorisée à émettre en clair, et sont recalés Planète (Canal) et Paris Première (propriété de M6).
Après cette décision, il me semble juste de nommer les huit membres de ce comité de « sages ». Il serait injuste qu’un tel niveau de compétence ne permettent à ces individus de sortir de l’anonymat.
Nous avons donc comme président: Olivier Schrameck, entouré de Francine Mariani-Ducray, Nicolas About, Mémona Hintermann-Afféjee, Nicolas Curien, Patrice Gélinet, Sylvie Pierre-Brossolette et Nathalie Sonnac.
Grâce à cette équipe aux qualités de visionnaires hors du commun, la France profonde (ou pas d’ailleurs) aura droit à trois chaînes d’information en continue (BFM, ITélé et LCI). Trois chaînes pour l’instant car ITélé étant en survie depuis un certain temps, l’ajout d’une nouvelle devrait précipiter les choses et les enterrements ! L’humour était tout de même de mise puisqu’on a pu lire que la liberté d’information et sa multiplicité étaient encouragées.
La culture est elle aussi encouragée pour le plus grand nombre puisque NRJ12 and co restent en place.
Quelle idée incongrue aurait été de vouloir que le public qui aiment le théâtre, le cinéma, l’humour et l’art en général puisse l’avoir en libre accès et gratuitement dans toute la France avec Paris Première!

Mais oui, M. Schrameck, vous avez raison, la qualité, ça se paye. La merde est gratuite, c’est normal. La démocratie doit conserver certaines valeurs. Le public a-t-il besoin d’un service qui pense à lui ? La question reste posée.
alors pas de critiques intempestives à l’encontre de M. Schrameck. Trop de gens ont dit qu’il ne connaissait rien à la télé. C’est faux. Olivier Schrameck a eu une télé chez lui, il y a bien longtemps et rapidement après l’apparition des écrans plats, il en a eu un. C’est dire si la télé n’a pas vraiment de secrets pour lui. Cet ancien élève de l’ENA a d’ailleurs su très vite l’allumer et l’éteindre. Faire qu’on allume la création au lieu de l’éteindre pour le plus grand nombre est plus difficile.
Alors quel message à Olivier Schrameck? …Et encore bravo !

Par Thierry Rocher

Les 2 anes

Et n’oubliez pas : www.humouretchanson.fr

# [Les derniers articles de Thierry Rocher]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette