Islam et gauche, étonnant? Non.

par | 2 Mar 2021

C’est le nouveau sujet faisant débat dans les cercles à polémique, depuis que la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal, a évoqué la montée de l’islamo-gauchisme à l’université. Tempête dans un thé vert, les universitaires se fâchent tout rouge pour dénoncer un fantasme puisque l’islamo-gauchisme n’existerait pas.

Rappelons tout d’abord que le terme «islamo-gauchisme» n’est pas le fruit de l’extrême droite mais une expression que l’on doit depuis 20 ans à l’historien et politologue, Pierre-André Taguieff. Ce dernier, ayant vu marcher le parti de Krivine et Besancenot (LCR aujourd’hui NPA) main dans la main avec des islamistes pour dégueuler joyeusement Israël, les Juifs, Sion et le houmous entre des fulgurances du genre «sionistes = nazis» ou «Mort aux Juifs» entre deux «c’est la lutte finale, groupons-nous et demain etc.» lors d’une manifestation en faveur du peuple palestinien, s’était interrogé sur cette alliance entre les gauchistes et les islamistes.

Pour une partie des «gauchistes», l’expression «islamo-gauchiste» est infamante. Cette gauche dite révolutionnaire qui va du NPA jusqu’à la France Insoumise en passant par le Parti Communiste, trouve absurde qu’on l’associe à l’islamisme. C’est vrai merde, comment peut-on imaginer que les braves militants de la gauche de la gauche de la gauche de -attention à la marche- la gauche puissent pactiser avec les islamistes?

Or, si l’on prend quelques secondes pour y méditer, on se dit que les liens entre le gauchisme et l’islamisme sont moins aberrants qu’ils le disent. Tout d’abord, parce que le gauchisme n’en est pas à son premier compagnonnage avec des idéologies totalitaires. La fascination d’une partie de la gauche pour Trotski, Staline, et tout ce qui fit les heures sombres de l’URSS ne sont plus à prouver même si certains font mine de les oublier.
Cuba et ses «héros» Castro et Guevara font encore recette chez les gauchistes qui omettent scrupuleusement toutes les exactions des tortionnaires au cigare.
Mao a même eu ses maoïstes en France qui faisaient aussi les doux yeux aux Khmers Rouges; ainsi, chaque fois qu’un dictateur fit couler du sang à l’aide d’un drapeau rouge, il a pu trouver, en France, des soutiens compréhensifs et un poil condescendants.

Alors, lorsque le 11 septembre 2001, des avions étaient utilisés comme bombes incendiaires volantes, des gauchistes y ont vu une attaque, certes condamnable mais compréhensible, contre le grand Satan capitaliste. Sur la base ridicule du «les ennemis de mes ennemis sont mes amis», de nombreux partisans de la gauche de la gauche ont vu chez les islamistes s’attaquant aux démocraties occidentales des camarades de lutte. N’oublions pas que Hugo Chávez (le coco en chef du Venezuela) et Mahmoud Ahmadinejad (président de la République islamique d’Iran) avaient crée en 2009 un «Front Révolutionnaire commun»… si ce n’est pas la concrétisation fraternelle de l’islamisme et du gauchisme, qu’est-ce que c’est?

D’ailleurs combien de gauchistes parlent d’islamophobie pour critiquer ceux qui pointent les dérives fondamentalistes de l’islam? Le gauchisme est un totalitarisme comme un autre, ça n’étonnera donc que ceux qui aiment être étonnés que les totalitarismes se trouvent de jolis points communs.

Comme ont pu le remarquer les Juifs qui ont survécu aux camps de concentration nazis pour s’en aller mourir dans les goulags: rien ne ressemble plus à une dictature qu’une autre dictature.

Par Anthony Casanova

Par Anthony Casanova

Anthony Casanova est le directeur de publication et le rédacteur en chef du journal satirique Le Coq des Bruyères.
D'autres Chroniques

Sans eux, le déluge

Dans quelques mois, en avril 2022, il va y avoir (roulement de tambour) les élections présidentielles! Pour les médias, c'est un peu l'équivalent d'une coupe du monde de foot sauf que, cette...

Le bel été

C'est pas pour frimer, mais faut bien le reconnaître, on a quand même eu un été de merde. Enfin, moi, à tout le moins. Entre le temps pourri, les vacances annulées, les projets qui se...