La quille
Par Myriam , le 25 juin 2019

Les humeurs de MYRIAM

 

Et ben voilà, on y est, c’est la der des der de la saison, le Coq prend ses vacances !

Mais gageons que malin comme il est, il continuera quand même de chanter tout l’été en loucedé, rien que pour se rappeler au bon souvenir des estivants (souvenez-vous, ce couple impayable qui a fait un procès au flamboyant «Maurice», un gallinacé taquin de Saint Pierre d’Oleron (Charente-Maritime) qui ne faisait rien qu’à emmerder ses vacanciers de voisins en gloussant dès l’aube, à l’heure où roupillent les compagnes…).

Et pourtant, c’est qu’il risque de s’en passer, des palpitantes, d’ici septembre et son cortège de cartables et autres réjouissances post balnéaires :

  • la parution d’un article sur les risques et traumas liés à l’exposition de nos chères têtes blondes aux UV, qu’ils soient solaires ou universitaires ;
  • une enquête exclusive sur le bikini sera suivie d’un débat inclusif sur le burkini ;
  • des incendies ravageront des forêts portugaises, et un retour de flammes embrasera les doux buissons de jeunes femmes françaises ;
  • un magazine féminin nous révèlera la nouvelle tendance minceur prônée par un médecin surdiplômé de la Fabulous Bullshit School of California, maigrir sans effort en aspirant une boisson au lait de chèvre hyper protéiné par le nez tout en respirant par les oreilles (édit : ça fonctionne ! J’ai perdu au moins 29,99 € en achetant le livre ) ;
  • Charlie Hebdo fera une Une mettant en scène un couple de vieillards subclaquants se tripotant joyeusement à l’ombre des forsythias de leur EHPAD et titrera « Caniculez-vous les uns les autres !» ;
  • Des feux d’artifice et des coups de feu seront tirés concomitamment sur la Croisette et dans les quartiers nord de Marseille ;
  • Schiappa tweetera n’importe quoi, et Castaner dansera avec n’importe qui ;
  • des juilletistes croiseront des chiens abandonnés sur l’A 13, pendant que des aoûtiens feront des mots croisés à deux ;
  • un groupe de naturistes dévoilant leur grappe provoquera des relents passéistes chez ceux désireux de nous faire passer les curés pour des saints, et les seins pour la curée.
  • Des allemands en short envahiront les plages de la Riviera, effrayant légitimement petits et grands avec leur bruit de claquettes-chaussettes qui reviennent.

Alors tenez bon, parce que réussir ses vacances, c’est du boulot, et on se retrouve à la rentrée !

Par Myriam

# [Les derniers articles de Myriam]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette