La vaguelette rosâtre!
Par Naqdimon Weil

Les valeurs de Mr NAQDIMON

Quelle souffrance pour l’homme de bien apolitique que de s’apercevoir, au retour d’un repos bien mérité à la terrasse du restaurant d’altitude de Zermatt, assis face à la grandeur des cimes du Matterhorn en dégustant un excellent ristretto à 17€, que l’esprit de lucre et la veulerie solférinienne s’étalent partout dans la médiasphère française !

En effet, au motif très discutable que les sous-fifres et les stipendiés du sybarite élyséen se croient des ailes de géant depuis que l’émollient Président à renoncé à sa propre succession, les différents canaux des espaces médiatiques sont envahis par le ban et l’arrière-ban de la futilité socialiste et par les analyses en peau de lapin de folliculaires en mal de petites phrases à la triste odeur de naphtaline marxiste. Au motif que les souffreteux héritiers de Pierre Joxe et de René Dumont ne sont pas à même de décider par eux-mêmes lequel d’entre eux sera envoyé au casse-pipe face à François Fillon, le plus grand espoir de la France depuis la mort de Louis XIV, voilà qu’on nous impose une primaire, sorte de ballet-spectacle où de patauds éléphants rosâtres tentent de se faire passer pour d’élégants flamants roses aux yeux d’un public qui n’en peut mais.

Contrairement à la vivifiante et subtile primaire de la Droite et du Centre où de belles idées furent échangées, telle la suppression de la Sécurité Sociale pour les pauvres, ou le retour aux 80 heures hebdomadaires à partir de 13 ans pour les canuts lyonnais et les mineurs de Lorraine, idées qui permettraient de redonner son lustre et sa compétitivité à la France, les primaires des gauchistes, appelées la Belle Alliance, comme l’auberge belge au centre du dispositif de Waterloo qui vit la défaite de l’Empereur, sont un agrégat de notions surannées et d’idées toutes faites. Comment, à l’heure où Uber modifie le sens du mot travail et où tous les employés seront bientôt des micro-entrepreneurs payés au contrat de 3 heures, comment ose-t-on, donc, reparler de Droit du Travail et de Protection des Salariés, alors que chacun sait qu’une tonifiante concurrence entre les différents travailleurs permettrait aux chefs d’entreprise de faire baisser l’exorbitante masse salariale qu’utilisent indûment les prolétaires dans leur quête effrénée de l’alcool à bon marché et de la prostitution de bas étage ? À en croire les pisse-copies de la chose politique, d’aucuns trouveraient les déblatérations solferiniennes intéressantes, voire marquantes, au point de trouver des différences entre Hamon, Valls, Montebourg et autres comiques socialistes alors qu’ils vomissent tous le même brouet social-démocrate anti-français. Il faut bien le dire ici, la primaire des rouges est l’occasion pour les révolutionnaires en carton de se prendre pour l’alpha et l’oméga de la politique nationale, alors qu’ils n’en sont que les mouches du coche !

Heureusement pour la raison de ceux qui subissent sans mot dire cette sinistre parade d’ennemi de la grandeur et de la finesse, cette plaisanterie cessera bientôt et quand les rouges auront choisi leur bouc émissaire, celui-ci sera tondu, égorgé et tanné par le seul qui sauvera la France du Chaos, François Fillon, dont l’implacable et glorieuse aura est reconnue de Moscou à Damas.

Et c’est bien le moins.

La semaine prochaine, nous aborderons les différents moyens de se faire verser une pension de réversion par son employée de maison.

par Mr Naqdimon

Mr Naqdimon by Babouse

# [Les derniers articles de Naqdimon Weil]

La une de Charlie