Le monde de Sophie ou l’ex intermittente de D8
Par Anthony Casanova , le 22 octobre 2013

Anthony CASANOVA est politiquement correct

Nos chères têtes blondes - le Coq des Bruyères

Le 30 mai dernier, dans l’émission phare de D8, « Touche pas à mon poste », la technicienne prompteur du show, Sophie Tissier, est intervenue en plein milieu de l’émission, dont l’invité du jour était le leader du Front de Gauche, pour mettre en lumière sa précarité. En effet, lors du rachat de la chaîne par le groupe Canal +, les « intermittents » ont vu leur salaire diminuer de 22 %. Elle a conclu sa brève prise de parole ainsi : « J’ai envie de travailler avec vous mais j’ai envie de gagner ma vie ».

Dans le monde merveilleux des gens qui sont sous les projecteurs, elle reçue les applaudissements du public, des animateurs, et… à la fin du générique, elle fut virée pour « faute grave » puisqu’elle a eu, selon D8/Canal + « une attitude de dénigrement de l’entreprise ».

L’émission « Touche pas à mon poste » se veut être une émission de « critique » de la télévision. En gros, sous la baguette d’un type qui touche au paroxysme du cabotinage, Cyril Hanouna, et de sa « joyeuse bande », le petit écran plat est disséqué sans pitié ! Au point de trouver sympa « L’amour est dans le pré », tordant « Les Ch’tis à Vladivostok », et intéressant le nouveau concept d’une énième « télé poubelle ». Ils connaissent les potins des chaises musicales du PAF (paysage audiovisuel français), et promettent de dire TOUTE LA VÉRITÉ même celle qui dérange… parce que vous comprenez, dans « Touche pas à mon poste », on se veut les grands observateurs du « poste ».

Or pour la jolie jeune maman, Sophie Tissier, « Touche pas à mon poste », se traduisait ces derniers temps par « Touche pas à mon job ». Et comme on dit TOUTE LA VÉRITÉ sur la télé même celle qui dérange… elle s’est dit qu’elle tenait un scoop pas moins inintéressant que le titre de la prochaine émission de Benjamin Castaldi : on vient de sucrer 22% du salaire de ceux, selon la formule consacrée, « sans qui rien ne serait possible ». Mais voilà, la transparence a ses limites. Ce qui est absurde dans ce genre d’émission qui passe son temps à se regarder le trou du cul qui leur sert de nombril, c’est de faire passer le sort de Ducon qui passe de TF1 à M6 pour une info, mais la misère d’une intermittente pour un « dénigrement de l’entreprise ».Babouse 3085 tissier-intermittente

D8/ CANAL+ en virant sans indemnités Sophie Tissier, a fait passer un message à toutes les « petites mains » du PAF : ou vous fermez votre gueule ou c’est la porte. Ils ont fait d’elle un symbole pour les 110 000 autres « larbins » qui bossent pour faire le succès de quelques têtes à claques.

Comme me le faisait remarquer mon ami pianiste, Martial Paoli, quand on parle d’intermittent, ce sont les employeurs qui sont par intermittence, et non la somme de boulot. Les intermittents passent leur vie en cumulant les CDD, ce qui les pousse à accepter 22 % de moins à la fin du mois en courbant l’échine. Et ne comptez pas sur les autres médias audiovisuels pour relayer cette saloperie, puisque leurs patrons respectifs n’ont aucun intérêt à ce qu’on mette un nez dans ce qui n’est pas dans la lumière.

Quand l’intermittent montre du doigt la lune des animateurs, si le public choisissait de regarder la main du technicien, il s’apercevrait que si ce-dernier n’utilise qu’un seul doigt, c’est parce qu’on lui a amputé les autres.

PS : Pour aider Sophie a être moins seule, je vous propose de prendre 3mn pour signer une pétition en sa faveur.

PS bis : Babouse se joint à moi pour exprimer à Sophie Tissier toute notre sympathie

par Anthony Casanova
# [Les derniers articles de Anthony Casanova]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette