Le monde merveilleux de Marine et Florian (part.3)
Par Thierry Rocher , le 29 octobre 2013

Thierry ROCHER renvoie la censure

 

Ah on peut dire qu’il y a eu de bonnes et de moins bonnes nouvelles cette semaine pour Marine et Florian. Tout d’abord le 24 octobre, un grand moment attendu  puisque c’était bien sûr l’anniversaire de Floflo (32 ans, l’âge d’être un chef), un anniversaire qui correspond à la sortie du nouvel album d’Astérix. Quel formidable symbole ! Florian en lutte contre l’envahisseur musulman, tel Astérix luttant contre l’occupation romaine. Le Village gaulois qui résiste, c’est le Front qui porte le drapeau. Réunir Astérix et Florian, ce n’est pas un hasard. On taira les détails des festivités de ce 24 octobre mais on se doute que Floflo a bien dû se taper un Rom, ou peut-être un rhum… mais un rhum blanc.

Bonne nouvelle que cet anniversaire aussitôt terni par la décision honteuse du Conseil Constitutionnel qui vient de refuser le remboursement de 500 000 € à la candidate Marine la Caline après avoir épluché les factures des comptes de la dernière campagne présidentielle. Des frais de réception qui ne sont pas considérés comme de véritables frais de campagne. C’est pas d’aujourd’hui que la famille de Jean-Marie a des problèmes avec les petits fours ! Quelle que soit la taille d’ailleurs ! Les petits fours ne font pas toujours fureur. Et dans les frais en question, rejetées aussi les dépenses liées à l’organisation d’un bal pour nos bons Aryens ce qui justifie la nouvelle appellation festive pour le FN, Farandole Nationale diront certains, Fête à Neuneu diront les autres. Autre agacement pour Marine et Florian cette semaine, c’est le groupe Marionnaud qui s’est désolidarisé du fondateur, Bernard Marionnaud, présent sur la liste F.N pour les prochaines municipales à Clamart, tout ça parce qu’il trouvé la lucidité à 77 ans. C’est beau la sénilité quand elle arrive en fin de vie ce qui est rare pour les sympathisant frontistes claironneront leurs détracteurs.

Il était convenu que j’évoque aujourd’hui cette fine fleur de la jeunesse de la pensée musclée qui compose le service d’ordre chargé de défendre le bien intérieur du Parti contre les attaques multiples du Mal qui rôde à l’extérieur. A ce sujet, quel exemple pour ces jeunes rasés de près que la réussite d’un proche de longue date de Marine la Mutine, l’immense conseiller Frédéric Chatillon qui, après avoir fait ses armes à la direction du GUD, Gentils Universitaires Démocrates, a fait un parcours remarquable avec à la clé une fortune que la décence nous empêche de chiffrer. Un nouveau titre de gloire pour Frédéric Chatillon, c’est la fonction de conseiller de Bachar El Assad qui se bat contre le péril intégriste, le grand Bachar qui est à la démocratie ce que Florian Philippot est à l’humour. Ah, Frédéric Chatillon, quel beau repère pour tous les membres des JNR qui ont souffert de leur dissolution demandée par un état bolchévik et qui se contentent aujourd’hui de protéger les banderoles à la gloire de nos idées nationales en buvant quelques bières pour soutenir l’économie d’une région qui partage dignement notre projet : l’Alsace. Les racines du DPS, Département Protection Sécurité, restent vivaces et tous ceux qui y ont goûté ont toujours besoin d’exercices physiques partagés , dans la bonne humeur, avec des partenaires basanés ou colorés, et cela, chacun peut le comprendre quand on parle de membres en bonne santé.

En attendant, n’oubliez pas : Si Marine, Florian et la pensée sont sur un bateau et que la pensée tombe à l’eau, Marine et Florian resteront !

par Thierry Rocher

# [Les derniers articles de Thierry Rocher]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette