Le monde merveilleux de Marine et Florian (part.7)
Par Thierry Rocher , le 3 décembre 2013

Thierry ROCHER renvoie la censure

L’équipe de France de football s’est qualifiée pour la Coupe du Monde et « Minute » n’a fait aucun commentaire sur la couleur des joueurs. Donc, Marine la Mutine et Florian Rantamplan n’ont pas eu à élever la voix pour défendre les Bamboulas qui portent le drapeau tricolore. Il faudrait que nos amis de la chorale frontiste organisent  un stage de chant pour nos footballeurs afin que la Marseillaise soit chantée comme il se doit. D’ailleurs, un joueur qui ne chante pas l’hymne national correctement, dans la bonne tonalité et qui ne sait pas parfaitement l’intégralité du texte ne mérite pas d’être sélectionné.

Le sport est plus que du sport pour une nation en reconquête. Que les J.O. de Berlin de 1936 puissent servir de modèle aux jeunesses frontistes d’aujourd’hui ! Mais que la discrétion inhabituelle à l’égard des mangeurs de bananes ne fasse pas oublier les déclarations sur France Inter du mari de Marine, pardon du père de Marine (on a souvent tendance à confondre pour celles qui ont épousé leur père !), donc Jean-Marie qui, à plus de 80 ans, bande encore puisqu’il a attaqué Christiane Taubira sur son identité nationale, ses talents de juristes et les véritables raisons « colorées » de sa présence au gouvernement.

Ah quel bonheur de voir J-M le Borgne se laisser aller comme au bon vieux temps ! Quel exemple pour notre Florian de voir que d’un corps flasque guidé par un seul œil peut sortir une telle force de provocation, force qui devrait lui permettre de se lâcher avec des allusions « colonialistes » et des blagues de fin de banquet  que la morale politique réprouve. Il faudra en passer par là, pour les prochaines municipales, si Floflo veut être reconnu comme un des leurs par les intellectuels de Forbach.

Marine a eu, également, une pensée émue après l’arrestation du malade et irresponsable Abdelhakim Dekhar qui veut attaquer les médias et qui porte son attaque sur BFM TV et Libération. Quelqu’un de responsable et de mentalement sain aurait attaqué des médias honnêtes. L’action aurait été ciblée sur Radio Courtoisie et National Hebdo, des organes de communication sérieux et objectifs. Dans ces conditions, on aurait pu le prendre, malgré la consonance de son nom pour un rebelle honnête. Mais franchement, attaquer BFM TV et Libération, ça prouve bien son irresponsabilité.

Floflo reste sur le devant de la scène mais commence à agacer bon nombre de dirigeants historiques du Front. Pas facile d’être le chouchou de Marine et d’arriver à s’installer dans la durée. Combien de membres éminents ont eu à subir la disgrâce ? Mais Floflo serre les fesses et ce ne sont pas tous ceux qui ont lancé les rumeurs sur son homosexualité qui l’encourageront au contraire et à se relâcher.

Floflo Philippot, c’est l’avenir, et il l’aura toujours devant lui à condition de garder les médias comme le principal atout de ses outils de communication. Et serrer les fesses, comme évoqué, reste la meilleure posture tant que le vieux taulier, le paternel de la blonde restera cliniquement vivant.

En attendant, n’oubliez pas : Si Marine, Florian et la pensée sont sur un bateau et que la pensée tombe à l’eau, Marine et Florian resteront !

par Thierry Rocher

# [Les derniers articles de Thierry Rocher]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette