Les brèves du Coq
Par Sibille et Brulebois , le 18 septembre 2018

Les baffes de Christophe Sibille

J’ai des soucis d’emploi, en ce moment.
Je me demande si je ne vais pas envisager de traverser la rue.

Une taxe télé pour ceux qui n’ont pas de téléviseur …
Et pourquoi pas un impôt sur les neurones pour Aurore Bergé, pendant qu’on y est ?

Produits dérivés de l’Elysée; on sait qu’Il n’y aura pas les «mugs» : « les pauvres sont des cons », « travaille pour payer ton costume, abruti » et « les ouvrières sont toutes rien que des illettrées ».

«Castaner met sa démission dans la balance» … Non, Cricri, pas ça! Mon pacemaker, merde!

Dans «l’Express»: «Brigitte Macron va jouer dans une série télé».
Laissez-moi deviner: «Walking dead?

«Il s’est installé un rapport passionnel entre Emmanuel Macron et les français, (Benjamin Griveaux). Où on voit que, si le traitement l’autisme est cause nationale, ce n’est pas applicable à LREM.

«La délinquance des puissants a ceci d’obscène qu’elle ne paraît reposer que sur un insatiable appétit d’argent, de pouvoir, d’impunité.» (Richard Ferrand.)
Moi, je dis qu’il ne faut jamais négliger l’avis d’un expert!

Les brèves de Nicolas Brulebois

Fuite dans les idées
Plan pauvreté : Hamon, dénonce un gouvernement « pauvrophobe ». Et nous, une gauche au vocabulaire si démuni qu’elle se contente de néologismes à la con.

Gustave et Julien vont en avion
« Un parachute doré « limité  » à 4,5 millions d’euros pour le boss d’Air France ? ». Un staphylocoque « open bar », ça lui ferait les pieds !

# [Les derniers articles de Sibille et Brulebois]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette