Les mains sales

par | 5 Mai 2020

Les humeurs de MYRIAM

Une étude IFOP réalisée la semaine dernière a révélé que notre hygiène laissait encore plus désirer qu’en temps normal. Et pourtant, d’après une grande enquête IFOP réalisée pour Elle fin février 2020 sur le même thème, ce n’était déjà pas glorieux.

Selon cette dernière étude, 81% des femmes et 71% des hommes se lavent quotidiennement : le reste étant donc soit des célibataires soit des écolos, je vous laisse imaginer l’odeur d’un écolo célibataire, si ça sent le compost ça ne vient pas de son jardin mais de ses aisselles.

Cette toilette est effectuée soit sous forme de douche (63%), de bain (6%), et pour 31% par… « d’autres moyens ». Alors on aimerait croire qu’il s’agit de gens qui se mettent à poils sous une cascade avec du Tahiti douche, mais malheureusement, tout porte à croire qu’il s’agit des mêmes personnes qui aiment à se faire lécher la bouche par leur animal de compagnie.

On y apprend aussi que la proportion d’hommes qui se lavent tous les jours passe de 76% en ville à 59 % en zone rurale. Une chose est désormais sure, si l’amour est dans le pré, il n’est pas dans la salle de bains.

Quant aux femmes, 85% de celles entre 25 et 34 ans se lavent tous les jours, puis beaucoup moins ensuite. Il faut donc croire qu’après avoir élevé des enfants, on élève des morpions.

Précision importante, les gens changent plus ou moins fréquemment leurs sous-vêtements en fonction de leur opinions politiques !

Les plus propres sont les gens de gauche, 87% changeant de slip tous les jours. Comme quoi, Zaz n’a pas fini de nous surprendre.

Les électeurs de François Fillon sont les pires, seulement 56% en changent quotidiennement. Preuve qu’à droite, on aime la délinquance en col blanc, mais aussi en slip sale.

On note aussi 1% d’hommes qui déclarent ne jamais porter de slip, dont Patrick Bruel, surtout quand il a chaud.

Concernant les mains, généralement les français se les lavent après être allés aux toilettes, après avoir fait la cuisine, avant de passer à table… Et Griveaux se les lave aussi dans sa salle de bains, après avoir fait cette chose absolument dégoutante qu’on fait tous… pianoter sur son smartphone.

Fait inquiétant en début de période de Coronavirus, seulement 25% des français se lavaient les mains après s’être mouché. Peut-être qu’avant d’interdire les rassemblements de 5 000 personnes dans l’espace public, il aurait fallu interdire les rassemblements de plus 5 000 bactéries entre les doigts.

Alors oui, vous avez raison, c’est un peu facile de critiquer, alors qu’en ce moment on est tous dans le même bain.

Et puis soyons honnêtes : aujourd’hui, ce qui fait prendre le plus de risque à la communauté, c’est celui qui va chez Shopi tous les deux jours en dispersant ses miasmes pour acheter son Dop cuir chevelu sensible, bien plus que celui qui reste chez lui à disperser tranquillement ses pellicules sur son canap’.

Par Myriam

Par Myriam

Passionnée de nature et de vie sauvage, Myriam a rejoint l'équipe de rédaction en pensant intégrer une revue prestigieuse sur les gallinacées en voie d'extinction. Réalisant son erreur, elle a quand même souhaité rester avec ces drôles d'oiseaux. Même quand elle n'a rien à dire, elle le dit quand même, avec un aplomb qui n'a d'égal que celui dans l'aile du Parti Socialiste. Caution féminine des plumes du Coq, elle n'hésite pas à abuser de ce privilège, et arrêtera de le faire quand les poules n'auront plus la dent dure.
D'autres Chroniques

Dessine-moi Mahomet

Cette chronique je l'ai déjà écrite. Pas une fois, pas dix fois peut-être cinquante fois. Elle parle d'assassinat, de terrorisme. Elle parle de croire ou de ne pas croire. Elle vante un peu la...

Les Viviant et les Morts

L’assassinat effroyable d’un professeur d’histoire, énième victime d’une guerre qui ne dit pas son nom et que nous ont déclarée les fanatiques islamistes, nous a de nouveau plongé dans la stupeur,...

Encore plus jamais

«Toujours et jamais, c'est aussi long l'un que l'autre» Elsa Triolet Et ça recommence, encore et encore, comme le chantait Cabrel. Un assassin islamiste massacre un prof d'histoire pour une...