La liberté sauce Poutine
Par Anthony Casanova , le 2 octobre 2018

Anthony CASANOVA est politiquement correct

Pour connaitre la différence entre l’humilité et l’égocentrisme, il suffit de se servir du vers de Lamartine «Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé!». Si vous pouvez prendre à votre compte ce vers c’est de d’humilité, or si vous pensez que cet «être» ne peut être que vous, c’est de l’égocentrisme. C’est le cas de l’animateur Frédéric Taddeï qui, tout en prétendant ne jamais regarder la télévision, affirme sans sourcilier que depuis son départ de France Télévision, il n’y a plus «de vrais débats à la télé». Résultat, le chantre autoproclamé de la liberté d’expression s’en va jouer le faire-valoir chez RT France soit Russian Today France pour les intimes.

Le média RT France connu et reconnu pour ces manipulations, que l’on appelle couramment des «fake news», est financé par le Kremlin mais Monsieur Taddeï est au-dessus de tout ça. Car Monsieur Taddeï a le très grand mérite d’être lui, et qu’il est, selon son miroir, le porte-étendard de la liberté. Il en veut pour preuve son ancienne émission Ce soir ou jamais qui fut, à son avis, une émission «de vrais débats, entre des gens intelligents, qui savent de quoi ils parlent, qu’on ne voit pas ailleurs et qui ne sont pas d’accord entre eux». Bien sûr, Monsieur Taddeï aime que l’on donne la parole à des gens qui «savent de quoi ils parlent» sans jamais s’être ému d’animer, en collaboration avec sa sœur, pour France Télévision, une émission sur l’art (D’art d’art), lui qui n’est pas plus critique d’art qu’il n’est historien de l’art.

Lorsque la journaliste du Point lui demande si, sur Russian Today France, il invitera des personnalités opposées à Poutine, il répond: «Quand je ferai un débat sur la Russie, j’inviterai des pro-Poutine, ce que je faisais déjà dans Ce soir ou jamais (…) et des anti-Poutine». A l’inverse de Godard, Taddeï est persuadé que l’objectivité à la télévision c’est 5 minutes pour les juifs et 5 minutes pour Hitler. Sa fameuse et si exceptionnelle émission, Ce soir ou jamais, en était déjà la preuve. Il y avait de sacrés «spécialistes», de vrais gens qui «savent de quoi ils parlent», notamment l’antisémite et pro-islamiste Marc-Edouard Nabe, l’antisémite et complotiste Alain Soral, l’antisémite, complotiste et pro-islamiste Dieudonné, le complotiste se méfiant d’Israël Étienne Chouard, et le prédicateur islamiste se méfiant des sionistes Tariq Ramadan. Sachant que pour un grand nombre de téléspectateurs un «vu à la télé» est un gage de crédibilité, que Taddeï prenait soin de ne jamais contextualiser ses invités: les extraits des interventions de ces «glorieux» personnages ont fait, et font toujours, les belles audiences de la fachosphère qui se délectent de la légitimité qu’a offert France Télévision, via Taddeï, à leurs hérauts de la poubelle de la pensée.

L’émission de Frédéric Taddeï sur Russian Today France s’intitule «Interdit d’interdire». Rappelons que ce slogan ne vient pas des manifestants de Mai 68 mais qu’il s’agit d’une boutade de Jean Yanne adressée aux étudiants de Mai 68. Taddeï justifia le titre de son émission, sur France Inter, en disant qu’il s’adressait aussi bien aux médias français qu’à ses employeurs de Moscou. Pour oser une telle réponse, on se demande si c’est de la candeur due à une mégalomanie aveugle ou simplement du cynisme favorisé par de la suffisance? Mais laissons ces questionnements aux psychiatres. En revanche, nous pouvons nous cantonner aux faits: Russian Today France n’est visible qu’en France via un bouquet satellite et sur leur site internet. Frédéric Taddeï n’est une personnalité qu’en France donc il n’y a qu’en France que sa présence sur Russian Today France déçoit, interroge, exaspère ou intrigue.

Le but de Russian Today France est de dire aux internautes et aux téléspectateurs que Russian Today France n’est pas le service après-vente de la politique totalitaire de Poutine puisqu’il y a une émission «libre» dans sa programmation, une émission encore plus «libre» que sur toutes les autres chaînes. Cela permettra donc à Russian Today France d’élargir son audience pour accroître son rôle premier: la propagande d’un régime autoritaire.

Taddeï se rêvait en cheval sauvage de la liberté, il ne sera que le médiocre cheval de Troie d’une dictature.

par Anthony Casanova

Anthony Casanova par Babouse

# [Les derniers articles de Anthony Casanova]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette