L’Oréal parce qu’elle se voile bien
Par Anthony Casanova , le 23 janvier 2018

Anthony CASANOVA est politiquement correct

Le groupe L’Oréal a choisi une femme voilée, la blogueuse britannique Amena Kahn, pour représenter leur shampoing. Lorsqu’on aime le grotesque, le mépris et le cynisme, on adore la publicité car, dans le série «foutage de gueule», la pub sait toujours comment placer le curseur si bas qu’on en hésiterait même à marcher dessus du pied gauche.

Oui, on ne peut être qu’époustouflé par l’aplomb de L’Oréal d’avoir envisagé de vendre du shampoing en utilisant une femme dont on ne verra jamais les cheveux. Le procédé est nommé «disruptif» par le directeur de la filiale L’Oréal au Royaume Uni, c’est-à-dire qu’il analyse la vente d’un produit dont on ne voit pas les effets comme une rupture dans le mode de communication. En effet, déjà que la pub nous prend pour des cons, il aurait été ballot de ne pas aller plus loin dans l’arnaque. Le tout avec une petite variante au slogan habituel qui devient: «Vous le valez -toutes- bien.» Dommage, j’aurais bien proposé celui-ci: «pour garder le voile soyeux, lavez-vous les cheveux» mais n’est pas publicitaire qui veut.

Amena Kahn fut, pour l’occasion, interviewée par la bible de la misogynie, à savoir le plus célèbre papier glacé de la presse dite féminine, le magazine Vogue. Amena y explique que ce n’est pas parce qu’elle n’enlève son voile qu’en famille qu’elle ne fait pas attention à ses cheveux. C’est un argument massue par excellence que chacun peut prendre à son compte, puisqu’il est vrai que ce n’est pas parce qu’on ne se promène pas tout le temps le cul à l’air qu’on n’est exempt d’avoir une hygiène intime irréprochable.

Mais l’enjeu n’est pas là, car Amina et L’Oréal le savent, ce qu’ils font avant tout c’est le lit de l’extrémisme religieux, Amina l’exprime ainsi: «Combien de marques font un tel choix? Pas beaucoup. (…) ce qu’ils veulent vraiment mettre en avant dans cette campagne, ce sont nos voix». Les voix mais aussi les portefeuilles. Au diable la liberté des unes si on peut avoir l’argent des autres, non?

Puis, Amina rajoute «Pourquoi est-il généralement présumé que les femmes qui ne montrent pas leurs cheveux ne s’en occupent pas? Cela voudrait dire que les personnes qui montrent leurs cheveux le font seulement car ils sont visibles aux yeux des autres. Et cet état d’esprit nous prive de notre autonomie et de notre sentiment d’indépendance». Ah quelle est belle cette indépendance des cheveux sans pellicules sous un voile qui fait de la femme l’inégale de l’homme.

«J’ai fait confiance à L’Oréal pour bien communiquer le message. Si le message est authentique et que la voix est authentique, vous ne pouvez pas nier ce qui se dit». Ce qui permet à Vogue de conclure en guise d’approbation: «Et c’est ainsi que nous voulons que 2018 continue».

Alors que les Femmes du monde entier sont en train de redéfinir les combats du féminisme moderne, que dans les pays musulmans les femmes luttent en risquant leur vie pour se débarrasser du voile imposé par les islamistes, le groupe L’Oréal a choisi de faire un bon gros pied de nez à leur désir de liberté en faisant un beau cadeau à leurs oppresseurs.

Sois belle et tais-toi, peinturlure-toi de la tête aux pieds avec L’Oréal en cherchant ton horoscope dans Vogue, c’est à ça que ressemble l’indépendance féminine pour les maquignons des produits de «beauté» et tous leurs services après-vente en kiosque qui, eux, ne reculeront jamais devant rien pour conserver la Femme à l’état de potiche.

A bas la pub: Toutes les femmes valent mieux que L’Oréal.

Dernière minute:  Amena Khan a renoncé (le jour de la parution de cette chronique) à cette publicité pour L’Oréal après le rappel de ses anciens tweets jugés antisémites (2014). Hasard ou Illuminati?

par Anthony Casanova

Anthony Casanova par Babouse

# [Les derniers articles de Anthony Casanova]

DCL - Déssinez créez liberté