Macronique
Par Christophe Sibille , le 24 avril 2018

Christophe SIBILLE et sa lectrice

Mais de quoi vais-je donc te raconter, aujourd’hui, ô ma lectrice préférée ?
D’un président, élu avec les pieds de 43% des inscrits sur les listes électorales, il y a moins d’un an ??
Mais non !
Dont une bonne partie avait voté, non pour lui, mais uniquement contre sa challengeuse ?
Mais non, tu as parfaitement compris tout ça de toi-même, et tu le sais évidemment par cœur, vu que tu ne regardes pas BFMTV.
Challengeuse qui a elle-même « bénéficié » des voix d’un encore plus misérable 22% des inscrits. Ce qui prouverait « a posteriori » que ceux qui en avaient la trouille étaient des cons ?
Donc, je serais un con ?
Et, parce ça, tu ne le sais par contre peut-être pas encore totalement, tu peux me rendre grâce de ce « coming out» courageux.
Mais je ne vais pas t’abrutir comme ça avec des chiffres, tu l’es suffisamment comme ça.
Pas abrutie,  je ne me permettrais pas. Abreuvée de chiffres,
Je terminerai juste en te rappelant que ceux qui n’ont pas voté, les pas trouillards, si je suis mon raisonnement, et je le suis parce que je le pense, étaient environ 34%.
Les pas trouillards, pas les patrouilleurs, les patrouilleurs étant le plus souvent « en marche », comme leur nom l’indique.
Et tout ça, c’était uniquement quand on ne savait rien de son programme, à Macroninet. Etat de fait qu’il a soigneusement entretenu.
On savait juste qu’il avait UN PROJEEEEEEEET.Projet qui, avant qu’il squatte le cabinet de l’orthophoniste suite au fait de nous l’avoir braillé tel une Lara Fabian se coinçant le larynx dans une pince de crabe, était surtout de tenter d’afficher une gueule rassurante de minet gominé et fringant trimbalant partout sa maman avec lui pour faire contraste d’appâts très rance avec  le scooter nocturne de son pitoyable prédécesseur livreur de viennoiseries. Au visage aussi empâté que ses costumes étaient dissymétriques.
Bref.Je ne vous parlerai pas non plus du bombardement d’une fabrique de dentifrice à 16 millions d’Euros. Uniquement destiné à masquer le manque d’empressement évident que montrent les occupants du site de l’ex-aéroport de Notre Drame de la Loire Atlantique à laisser place nette aux gendarmes. Gendarmes qui ont pourtant très certainement un projet collectif de permaculture viable pour la culture de masse de grenades en tous genres, pour peu qu’il ne s’agisse pas du fruit du grenadier.
L’argument principal contre le courant agricole et alternatif de la ZAD était que ses occupants étaient hors la loi et ne payaient pas d’impôts.
Ah, O.K. !!! Alors, allez, Amazon, Facebook, Google, sortez de derrière ce buisson, on vous a reconnus, et rendez-vous à la perception la plus proche, sinon, je vous enfume tel l’électeur macronien moyen !! Fini, l’optiméééévasion fiscale, non d’un Castaner !!!
Et que ça saute, comme disait son producteur à Rocco Siffredi. Avant qu’il se semi-range des turlutes pour raisons familiales.
Et puis merde, ce lieu, malgré tout ce que certains peuvent dire, ils ne l’ont peut-être pas volé, finalement ???
Peut-être … Franchement, pas facile de démêler.

Je ne parlerai pas non plus de cet entretien télévisé, au cours duquel on a vu un dresseur tenter de mater les deux pitt-bulls qu’il avait lui-même commandités pour se montrer crédible en bombardeur d’usines de dentifrice, (voir plus haut.) Entretien au cours duquel il a pêle-mêle, je cite, déclaré : « vouloir remettre la France au travail, (chanté, enfin, si tu as envie, tu peux), « ne l’appelez plus jamais France, la France elle ne veut rien glander, ne l’appelez plus jamais France, vous allez voir, j’vais vous mater ».
Où il a aussi déclaré vouloir instaurer un deuxième jour où il faudrait bosser gratuitement. Bon, d’abord, faudrait savoir, on bosse, ou on glande ? Et, ensuite, un deuxième jour bossé gratuitement , pour quoi faire ? Pour renflouer les vioques, à qui on a ponctionné un peu plus de CSG pour renflouer les bosseurs ?
Putain, pour réussir à pondre de telles énormités, faut quand même s’astiquer sérieusement le neurone à la paille de fer jusqu ‘à (Christine) Lagarde !!

Non, je te parlerai seulement de la seule nouvelle qui vaille le coup.
Bachar el Assad va être privé de son titre de grand-croix de la légion d’honneur.
Peut-être.
A mon avis, il est déjà prêt à démissionner et à remettre les clés de l’Elysée syrienne aux rebelles.
A moins que ce soit lui qui le rende avant, achevant de couvrir la macronie de ridicule.

par Christophe Sibille

sibille-by-rodho

# [Les derniers articles de Christophe Sibille]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette