Marine, Donald Trump sans les c…?
Par Thierry Rocher

Thierry ROCHER renvoie la censure

biche-432-2Comment expliquer l’attirance exercée par Donald Trump, figure emblématique d’une imposture intellectuelle, d’une escroquerie financière à multiples facettes (4 faillites, condamnation pour fausse université ce qui a justifié le règlement de 25 millions cette semaine pour lui éviter une suite compliquée), d’une vulgarité et grossièreté inégalées, d’une homophobie à peine voilée, du mépris des pauvres, d’un machisme d’un autre âge et d’un racisme du niveau d’un QI d’huitre, sur nos fachos à l’étendard bleu, blanc rouge?

Oui, j’ai presque tout résumé car les points communs sont nombreux. L’imposture morale et financière saute à l’esprit des gens qui gardent les yeux ouverts pour avancer. La vulgarité, est une marque de fabrique chez nous aussi, un peu moins de grossièreté peut-être mais nous n’avons pas les mêmes traditions folkloriques. Le mépris des pauvres en France aussi, c’est évident. Quelle lutte sociale le FN a mené avec les ouvriers? Et le mépris a été amplifié dans le plus grand cynisme avec le slogan affiché, il y a quelques jours,  dans les locaux de campagne « Au nom du peuple » (remarquez, les dérapages de vocabulaire ne sont pas nouveaux, il y avait bien le mot socialiste dans le parti National Socialiste d’Adolf), siège établi rue du Faubourg Saint-Honoré, un quartier fréquenté par le peuple en général et les pauvres en particulier, dès qu’ils ont un peu de temps libre, bien sûr ! « Au nom du peuple »!! C’est tellement énorme que les plus frustrés du peuple vont y croire.

Alors, cette attirance pour Trump, qu’est-ce qu’il y a d’autre comme justification ? La jalousie d’un pays où le Ku Klux Klan est vivant et soutient le président ? La jalousie d’un pays où les manœuvres financières frauduleuses et les contacts avec les mafieux dans l’immobilier ne vous empêchent pas d’accéder au pouvoir ? Un grand blond, une grosse blonde, le même sourire hypocrite!

C’est un peu tout ça qui doit séduire nos fachos franchouillards. Ils ont dû être fortement agacés par les manifestations d’Américains dans les rues de Paris. Sans doute la même colère qui a fait bondir la garde rapprochée de Trump quand ils ont appris que Mike Pence, le vice-président a été hué lors d’une comédie musicale à Broadway.

Eh oui, ce n’est que le début des réjouissances! Et dire que Clinton a obtenu 776 850 voix de plus que l’homme du dépôt de bilan.

Enfin, gardons notre santé mentale les amis, et l’humour. L’humour, encore et toujours. L’humour d’Alphonse Allais, par exemple, puisque la noble Académie Alphonse Allais me fait l’honneur de m’accueillir en son sein, le 28 novembre.

Par Thierry Rocher

Rocher by Peji

# [Les derniers articles de Thierry Rocher]

La une de Charlie