Le mur de l’indignité 3
Par Thierry Rocher

Thierry ROCHER renvoie la censure

La semaine dernière, après avoir parlé de la garde rapprochée de Marine Le Pen, Chatillon/Loustau, je n’ai pas fait allusion à une pièce maitresse du système frontiste qui, je l’espère, devrait faire « exploser » le parti facho après les élections. Cette pièce maitresse n’est autre qu’un homme de l’ombre incontournable: Nicolas Crochet. Je voulais, en parallèle à cette figure d’extrême-droite, centrer mes propos du jour sur quelqu’un dit de gauche, pour ne pas être accusé de parti pris car l’indignité prend ses racines un peu partout.

Malheureusement, et même si les traitres à la cause socialiste méritent qu’on parle de leur démarche et de leur état d’esprit douteux, le comportement de Fillon François, ces derniers jours, le place en première ligne, rayon « indignité caractérisée ». Mais où va s’arrêter le châtelain sarthois? Sa mise en examen ne l’a pas calmé bien au contraire. Avec les annonces de la liste des cadeaux, sans contrepartie bien sûr, on a droit à une escalade dans le pathétique des arguments. L’apothéose du processus de l’imposture morale étant l’histoire de cabinet noir de Hollande annoncé dans un livre dont les auteurs ne disent absolument rien. Fillon est sourd, et ne sait pas lire. Il est aveugle, on le savait. Comme disait mon ami Qi Shi Tsu, une devinette: quelle est la différence entre Gilbert Montagné et François Fillon? Eh bien Gilbert Montagné comprend plus vite quand il va dans le mur !

Et donc, François Fillon nous étonnera toujours et encore ! Ce type qui suscite la générosité sans contrepartie. Extraordinaire ! Certains diront que c’est miraculeux. Mais tout ça est logique. Son électorat catho croit aux miracles. C’est beau la foi, même la mauvaise foi, quand c’est bien fait. Sur le plateau de France 2, Angot lui a dit ce qu’une autre France pense même si je respecte le France d’Alzheimer. Fillon suscite les cadeaux. Episode récent: les montres de luxe. Continuons malgré tout à chanter pour se faire plaisir: « Fillon rend le pognon ».

Alors, maintenant, le volet Nicolas Crochet, ce commissaire aux comptes du FN qui a dit ne pas l’être tout en l’étant qui a été conseillé économique de la Le Pen, ce personnage est toujours un expert-comptable respectable avec un cabinet respectable avenue de Malakoff (Paris XVI), lui qui a baigné dans toutes les affaires qui devraient détruire le FN, le micro parti Jeanne, Riwal, entre autres. Il faut bien sûr souligner la belle « collaboration » Châtillon-Crochet (tous deux mis en examen) qui prouve que le FN n’a rien contre les étrangers… à l’étranger. De grands pros de la magouille avec le système bien rodé de transit financier Hongkong/Singapour/Iles Vierges Britanniques/Panama. On a retrouvé Nicolas Crochet dans les révélations de « Panama papiers ». Dans tout ça, l’indignité majeure de cette escroquerie organisée, c’est de faire croire aux pauvres qu’on est avec eux, qu’on les défend, et finalement, au quotidien, de les prendre pour des cons, d’où l’expression « Pauvres cons ».

PS: A part le « Mûr », toujours le même conseil de lecture, amis du Coq, le livre « Les pensées de Qi Shi Tsu » à commander sur la page Facebook Qi Shi Tsu ainsi que les deux tee-shirts, bientôt d’actualité avec les beau jours !

Par Thierry Rocher

Rocher by Peji

# [Les derniers articles de Thierry Rocher]

La une de Charlie