NAJAX W.C.
Par Christophe Sibille , le 31 mai 2016

Christophe SIBILLE l’homme au micro

Bon, ben on n’est pas dans la merde! Pour qui on va voter, nous, maintenant?
Ce n’est que dans un an, d’accord! Mais on ne peut pas nier à provisions.
Pardon … On ne peut pas nier en avoir jamais été aussi proches! Plus qu’hier, même si moins que demain.
Oui, pour qui?
Et puis, d’abord, c’est quoi, la gauche?
Mélenchon ?
Bof … Peut-on sereinement adouber un leader politique qui, avec une constance aussi magnifique, fustige à ce point « les élites » et « la suffisance des privilégiés », alors qu’il est lui-même ancien ministre, et touche une paye de sénateur tout en chiant sur le parti auquel il la doit?
Sans compter avec son paradoxe si bien assumé, « plus d’état, moins d’Europe ».
Pire que ça, peut-on sérieusement accepter l’idée de confier son destin au fondateur de « Radio Nord-Essonne », en 1986, quand on sait qu’il y a offert son premier emploi à Arthur?
Bon, d’accord, pas lui!
Philippe Martinez?
Ah bon? C’est ça, la gauche?
Priver de sortie tous les journaux qui ne reproduisent pas sa tribune soi-disant didactique sur la loi travail?
Tribune qui n’explique rien, sinon, en sous-texte, la trouille verte de sa centrale syndicale d’aller bouffer les pissenlits par la racine?
Alors qu’il est à craindre que ce baroud de déshonneur ne soit simplement la prophétie auto-réalisatrice de sa disparition.
Honte sur toi, Martinez. Je suis prêt à parier qu’il n’y a pas un patron de PME sur cinq qui puisse se permettre de remettre son baisodrome à neuf, (et aux frais de ses affidés), comme l’a fait ton prédécesseur.
Oui, je te tutoie, ça se fait, chez les emmerdeurs « de gauche ». Et très peu de ces exploiteurs sanguinaires du peuple, eux que tu conchies avec autant d’application que de mauvaise foi, se permettrait, j’en suis certain, de renouveler cent quatre-vingt quatre fois le CDD d’un de ses employés. Comme tu l’as toi-même allègrement pratiqué.
Un peu moins à gauche que cette vraie gauche, et un peu plus à à gauche de la fausse?
La résistible ascension du mont Beuvray? Ouaf!
Encore un peu plus à gauche de la vraie? Ca, c’est Caroline de Haas et Clémentine Autain ; « tous ensemble, tous ensemble, oui, oui, aaaaaaa-veeeeeeeeec Tarik Ramadaaaaaaaaaaaaaaaan !!!!!!!!!!!! »
Alors, à droite ?
La loi Myriade de conneries, c’était l’apéro. Du Canada dry, pour ma lectrice. On a intérêt à apprécier les olives qui vont avec, parce que le veau braisé qui suit probablement va perdre son « r » en gagnant en « L.R. » (d’andouilles).
Non, ô ma lectrice, ce n’est, hélas, pas un jeu de vases communicants. Plutôt un glissement de terrain.
Juppé, Lemaire, Koscisko-Morizet, Fillon, Mariton Sarkozy, hi hi hi, Sarkozy … … …
Juppé, qui touche depuis qu’il a cinquante sept ans onze mille Euros de retraite par mois, alors qu’il veut foutre tout le monde au turbin jusqu’à soixante-sept ans ?
Oui, oui, excuse-moi, d’accord, j’arrête, en fait, moi aussi j’ai horreur des chiffres !
Et je crois que, là, tu es réveillée …
Bon, alors, Nadine Morano ?
Juste pour déconner cinq minutes ?
« La garde du Nord, on dirait l’Afrique », elle a dit …
Confondre une gare et un continent, j’ai un doute sur la qualité de l’enseignement de la géographie si on élit ce succédané des « la Pine … »
Bref. Je suis bien emmerdé.
Mais, nonobstant toute idéologie d’exclusion présente dans leur programme, j’accorderai une attention particulière à tous ceux qui promettront de nous débarrasser des parasites crypto-staliniens confortablement engoncés dans les fauteuils du ministère de l’éducation.
Hauts fonctionnaires parasites encouragés à leur tête (de nœuds) par une péronnelle qui n’a pour ambition que d’alimenter copieusement son petit ego de méprisante donneuse de leçons, et pour seul projet, après avoir braqué les professeurs pendant les trois années qui le précédèrent, le vraisemblable hold-up de la circonscription de Villeurbanne en 2017.
Hauts fonctionnaires, qui font tout ce qu’ils peuvent pour casser le boulot que font ceux « du terrain ».  A coup de textes, de programmes, de manuels, insanes, iniques, crétins, désespérants de stupidité.
En étant payés quatre fois plus qu’eux.
Au doigt d’horreur.
Mais pas à l’oeil.

par Christophe Sibille

# [Les derniers articles de Christophe Sibille]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette