Non de nom
Par Coq des Bruyères , le 21 octobre 2014

Jean-Patrick DOUILLON court après l’actu même quand elle est devant lui

Vous avez vu ? Le Front National pourrait changer de nom !

– Oui ! ! ! D’après monsieur Florian Philippot, il paraît que ce qui gêne dans Front National, c’est le mot Front ! Ce n’est pas assez positif… S’il veut un nom positif pour son parti, c’est pourtant facile… Il n’a qu’à l’appeler SIDA ! De toute façon c’est à la mode les virus et l’extrême droite c’est un peu comme Ebola, ça donne la fièvre et ça fait chier. La seule différence c’est que quand tu l’attrapes, c’est toi qui te mets tout seul dans les années « quarantaine » ! Et si ce changement de nom s’impose c’est justement que Marine refuse ce genre de référence. Son modèle, ce n’est plus Eva Braun, c’est Bisounours… Contrairement à son père qui ne s’encombrait pas de ce genre de détail, si j’ose dire, elle veut bien le casque, mais elle refuse la pointe !

Et paradoxalement, pour se crédibiliser elle rentre dans la grande foire aux illusions politiques : Hollande veut nous faire croire qu’il est de gauche, Sarkozy qu’il a changé, Juppé qu’il est frais, Morano qu’elle pense, Valls qu’il est de gauche, qu’il a changé, qu’il est frais et qu’il pense et Marine Le Pen, elle, cherche à nous faire croire qu’elle n’est pas dangereuse. Ils veulent tous se montrer tel qu’ils ne sont pas. Et transportée par son besoin de prouver qu’elle est « politiquement normale » Marine Le Pen devrait très prochainement nous mettre en place une petite magouille financière, fiscale ou électorale à base d’emplois fictifs, d’électeurs imaginaires ou de détournements financiers.

Dernière étape, finalement, pour nous prouver que, comme les autres, elle est digne de notre confiance et apte à gouverner… Une fois élue, il sera temps de tomber le masque et, après tous les efforts déployés pour montrer à l’électeur qu’elle était inoffensive, de dévoiler au citoyen l’ampleur de sa dangerosité ! Quand on pense que si l’on avait diminué plus tôt les allocations familiales pour les familles riches, Jean Marie Le Pen n’aurait peut être jamais eu d’enfants. Oui, parce que c’est décidé : Les aides à pondre seront moins fortes pour les poules de luxes que pour les cocottes de banlieues. Du coup, fini les duffle-coat Armani Junior, les ballerines Gucci, le petit foulard Hermès et le polo Ralph Lauren… « Mais flûte, Marie Chantal, nos enfants ne vont bientôt plus rien avoir à se mettre pour aller à la Manif Pour Tous ! Ils ne vont quand même pas s’habiller en pauvre comme un vulgaire électeur du Front National pour aller sauver la famille ! »

Autre chose ?
– Oui : Dans le cadre de la Foire Internationale de l’Art Contemporain, un artiste a édifié place Vendome un sapin géant stylisé qui ressemble étrangement à un sex-toy ! Du coup, protestation, pétition, insulte, cris injure… Destruction… La plus véhémente était d’ailleurs Christine Boutin qui a été très déçue. Elle, elle a vraiment cru que c’était un sex-toy géant, elle s’est assise dessus et elle n’a pas trouvé le bouton pour le faire vibrer !
C’est fin…
– Oui mais c’est pour la fin !

par Jean-Patrick Douillon

# [Les derniers articles de Coq des Bruyères]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette