On prend les mêmes et on recommence
Par Naqdimon Weil , le 4 septembre 2018

NAQDIMON fait son malin

Bon, ben c’est reparti, on va s’y remettre pour neuf mois à faire les malins sur la politique, l’économie, la culture ou l’écologie, à se foutre des uns et des autres, du Président jupitérien, de la Droite la plus bête du monde, de la Gauche de la Gauche de la Gauche de la Gauche de Mes Deux, des dictateurs en folie, des sportifs sans cervelle, des animateurs télé sans vergogne et des chanteurs sans talent. Pour s’attaquer à tout ça, les dessineux ont racheté de jolis crayons de couleur – sauf Ranson, c’est un rapiat, il récupère les vieux crayons des copains pour ne pas dépenser sa fortune personnelle -, Casanova s’est procuré un dictionnaire de l’année avec plein de mots savants dedans, Sibille a remis des piles dans son appareil auditif pour pouvoir dire du bien des chanteurs qui chantent avec des guitares en bois tout en draguant sa lectrice, Rocher s’est offert un costard neuf et moi, j’ai accumulé assez de colère cet été pour toute l’année.

Parce qu’il va y avoir du boulot, avec la perspective des élections européennes, les prochains soubresauts de l’affaire Benalla – m’est avis qu’on va avoir droit à un coup de « reviens-y » sur cette histoire -, les vacances du Petit Nicolas – ras-le-bol des références à Monsieur Hulot, moi, je préfère Goscinny à Tati, même si ce n’est pas de beaucoup -, les probables conneries des semi-fachos italiens, hongrois, autrichiens, les assurées inepties de Trump, les analyses à la truelle des Spécialistes en spécialité de la médiasphère, les bégaiements du Pape et des autres ensoutannés de service, toutes obédiences confondues et le prochain album de Mylène Farmer.

Naaaan, je déconne, je ne dis surtout pas de mal de la rouquine sexy, c’est un coup à se faire assassiner dans un coin sombre par un fan rancunier, ça !

Tiens, ne serait-ce que pour commencer et histoire de bien agacer mes petits camarades du Camp du Bien et du Bio, je m’en vais vous raconter à quel point la doxa anti-glyphosate m’a foutu les nerfs en vrille cet été. Pas plus tard qu’il n’y a pas longtemps, un juge californien accompagné de 12 autres pégreleux ricains ont décidé que la molécule en question avait collé un cancer de la mort qui tue à une brave type de jardinier, ah ah, tu vas morfler Monsanto©, t’en as pris pour 289 millions de dollars mon pote, tu la ramènes moins, hein. 289 millions, rien que ça ? Et pourquoi pas un milliard ? Ou deux trillions ? Hein, pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Surtout qu’en fait, ben, on ne peut pas affirmer – scientifiquement, s’entend, juridiquement on peut tout dire, c’est autre chose – que le méchant glyphosate tue les gens.

Au contraire.

Mais alors pour entendre ça, fallait sévèrement se déboucher les portugaises et faire ses propres recherches, trouver l’étude AHS ou les blogs un peu déverrouillés du cerveau*, parce que, pendant trois jours, de France Inter à France 2 et TF1, en passant par les chaînes tout-infos et les pure-players, pas une voix discordante, pas une personne qui rappelle que les études et 11 agences de santé sont d’accord pour ne pas trouver le produit de Monsanto© – qui n’est plus le sien depuis l’an 2000, depuis que le brevet est tombé dans le domaine public, mais, hey, pourquoi essayer d’informer quand on peut formater ? – soit cancérigène ou cancérogène. Nan, tout le monde en ligne, je ne veux voir qu’une tête et hop, tous ensemble dans le même sens. Putain de mes os, j’ai rarement vu un aussi bel ensemble, un tel engouement sur un sujet qui mériterait un poil plus de discernement et de retenue.

Et merde, moi qui voulais juste vous dire bonjour pour la rentrée, voilà que j’ai recommencé à m’énerver. Bon, ben on va dire que c’est le principe de l’année à venir !

* Le Quotidien du medecin,

Yann Kindo sur le blog de Mediapart

Le blog de Seppi

par Naqdimon Weil

Naqdimon by Ranson

# [Les derniers articles de Naqdimon Weil]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette