Panama, terroristes et humour!
Par Thierry Rocher , le 12 avril 2016

Thierry ROCHER renvoie la censure

Les Anglais sont-ils de grands enfants ? Un peu naïfs peut-être? A voir comment les masses de contribuables britanniques responsables ont manifesté leur indignation sous les fenêtres de Cameron après l’annonce des Panama papers le mettant en cause, on peut se poser quelques questions. Oh le méchant Cameron, oh qu’il est vilain! Vous vous rendez compte qu’il trompe le peuple. C’est une honte. Mais bien sûr! Et venant d’un pays qui organise la fraude fiscale en Europe par l’intermédiaire de Jersey, Guernesey, Ile de Man etc …cela fait sourire. Il vaut mieux sourire que de se mettre en colère. Cela pourrait fâcher le gentil pioupiou diplômé français qui court à Londres parce que là-bas, tout est possible, la liberté d’entreprendre est une réalité pas comme en France, ce pays passéiste d’assistés. Le pays de l’escroquerie financière légale fait rêver mais que peut réellement provoquer comme déclic les petites malversations d’un Premier Ministre anglais en fin de course.?Ces gentils britanniques qui, tel le Junker à la tête de l’Europe, sont capables de donner des leçons de morale alors que des marchés de la City au royaume du dumping social irlandais, le système est foncièrement malsain, et l’éloge quotidien du cynisme capitaliste. Les plus optimistes diront que l’engrenage Cameron peut permettre une vraie prise de conscience sur les paradis fiscaux protégés par les états loin des discours officiels qui prend les citoyens pour des cons. Les autres diront que rien ne va changer tant que des actes violents ne feront pas peur aux exploiteurs financiers pour qu’ils retrouvent la raison.
A boire et à mangerTout est possible même si l’essentiel est improbable. Alors, si cela fait rentrer de l’argent détourné dans les caisses des états spoliés en mettant à l’ombre des puissants d’hier, tant mieux! Le pot de fer sera peut-être sali par des éclats du pot de terre, ce sera toujours ça de gagné!

Toujours à l’affût de moment d’humour qui peuvent accompagner les nouvelles importantes de l’actualité, j’attendais quelques témoignages de l’entourage d’Abrini, le cloporte arrêté en Belgique. Les propos des proches qui disent du bien d’un mec capable de tuer sans sourciller des masses d’innocents me ravit à chaque fois. Je ne me lasse pas des voisins qui racontent quel brave type c’était, comment il aidait les vieilles à traverser la rue et à porter leurs commissions. Et comment il avait la chance de vivre dans un quartier sympa où la chaleur humaine n’avait d’égale que le sentiment de solidarité qui y régnait. Cette fois-ci, ça m’a manqué. Grâce aux faux-culs qui s’expriment, les sous-merdes pourraient avoir une odeur humaine. J’aime le comique de répétition, je ne m’en lasse pas. et avec les terroristes qui sont de bons gars qui n’ont pas eu de chance, je suis servi et je suis sûr d’avoir du rab. Suite au prochain numéro.

Par Thierry Rocher

Rocher pere et filsA part ça, une autre forme d’humour, au Théâtre des Deux Ânes (100 bd de Clichy Paris XVIII), mardi 10 mai « Rocher père et fils » et mercredi 11 mai ma pièce « A boire et à manger »

# [Les derniers articles de Thierry Rocher]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette