La parole à n’importe qui?
Par Christophe Sibille , le 27 mars 2018

Christophe SIBILLE et sa lectrice

Franchement, il est pas malin, Benjamin Griveaux !
Jusque-là, son parcours était aussi lisse que brillant, telle le pôle nord de la petite sphère du haut qui surplombe le corps chétif d’Eric Ciotti, et paf !!
The énorme connerie.Je vous avais prévenu, la semaine dernière, que j’ouvrais une nouvelle rubrique consacrée aux déclarations de nos nouveaux élus disruptifs. Disruptifs, c’est à dire se creusant la boîte à neuneuseries pour trouver des idées originales, en ne réussissant finalement à être nettement plus obsolètes que ceux qu’ils ont poussé du haut du cocotier.
Comme le disait finement mon ami Patrick Font, « il y a bien des jeunes qui sont aussi vieux que les cons », phrase d’une logique et d’une vérité imparables. Et vengeresses.Je me cassais le cul à trouver un nom pour cette nouvelle rubrique, ce qui prouve une fois de plus mon sens de l’altruisme et de l’abnégation puisqu’au moins, pendant ce temps, je ne casse le cul de personne d’autre.
Bref.O ma chère lectrice, je suis certain que tu brûles. D’envie. De connaître l’intitulé de cette, donc, rubrique.
Allez, va pour «connerisier.»
Bêtisier, c’est déjà pris.
Par l’UDI.
Mais kikatilfait, notre Benji Gros vît évoqué en début de chronique ?
Il a simplement dit, suite à la tribune publiée par une centaine d’intellectuels s’inquiétant à juste titre du nouveau totalitarisme institué par une certaine frange d’une religion que je ne nommerai pas, qu’il ne fallait pas « stigmatiser l’islamisme. »Oui, ô ma lectrice, tu m’as bien lu…
Ne pas « stigmatiser l’islamisme »…

Alors, allons-y ! Glorifions la pédophilie, vive l’excision, aussi. Et, pendant qu’on y est, l’été prochain, remplaçons les bikinis par des scaphandres, ça fera gagner du temps, et évitons de nous retirer la tête du sable, aussi,  ça va faire faire des économies de remboursements de consultations d’ophtalmo à la sécu !
(Entre Sarko) : « Vous avez raison, Christophe Sibille ! Et vous voyez, finalement, contrairement à ce que vous croiviez, des têtes de cul, il n’y en a pas seulement à droite !
-Moi : Vous avez raison, Monsieur le président, il y en a aussi à droite.
-Sarko : Mais vous parliez de Benjamin Griveaux ! Il est bien la République en marche, si c’est que j’docteur Mabuse ?
-Moi : Ben ouais, ce n’est pas ce que j’ai dit il y a trente secondes ? Tiens, pendant que je vous ai, vous faites bien marrer les réseaux sociaux, avec votre garde à vue que vous rentrez chez vous le soir !!
-Sarko : Ah, ben c’est normal ! D’abord, moi, j’ai rien fait, et, en plus, il n’y a aucune preuve ! Pschitt !
-Moi : Tenez, je vous le fais en chansons, ça vous va comme titre «Je suis venu te dire que je mens vrai » ?
ou alors d’après : « Mistral Gagnant » :
« Tu m’assieds sur un banc tout juste en face de toi,
Tu me dis que, si j’mens, je dors là,
Pour une affaire, bête en cours, oups, aïe, j’ai pas dit ça,
Même si pour l’baratin, je suis l’roi,
Obligé de parler à ce juge, ce blaireau,
Pourquoi qu’y m’fixe, y veut ma photo ?
Mais pourquoi on me dit d’enlever mes chaussures,
Vu ma taille, je vais pas faire le mur,
Pour une heure, normalement, je palpe cent mille Euros, ça me sort par les yeux,
Comme un vulgaire sans-dents, en plus faut se l’ver tôt, oui c’est vrai, c’est gonflant,
Cette fois , j’suis pas l’gagnant…
Cette fois, j’suis pas l’gagnant… »

par Christophe Sibille

sibille-by-rodho

# [Les derniers articles de Christophe Sibille]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette