Que de goudeniouzes
Par Chraz , le 19 novembre 2013

CHRAZnique

Oyez oyez très très heureux contribuables,

Que des bonnes nouvelles cette semaine ! D’abord les kékés en bleu qui se sont fait bananer à l’aller en Ukraine. Le prix des places pour cette raclée à Kiev était le même qu’à Paris : 25 à 120 €. Belle leçon de commerce dans un pays où le salaire moyen est de moins de 200 €, soit sept à huit fois moins que dans notre bel hexagone, ils sont encore plus forts que nous pour saigner leurs supporters, bravo !

Vous qui lisez ce papier virtuel après avoir vu le match retour, vous me direz que je me réjouis un peu vite et qu’à l’heure où nous mettons sous presse, Ribéry et ses Ribérettes ont bien sûr la queue basse qui dépasse du short, mais elle ne leur tombe pas encore sur les godasses. Patience ! Se sont-ils ramassés comme des bouses ou le miracle a-t-il eu lieu dans notre prestigieux Stade de France chauffé à blanc par 80 000 fans en délire ?… prions… allez, j’anticipe : « On a perdu, on a perdu ! ».

Se faire éliminer pour la coupe du monde, ça n’a que des avantages, et je soupçonne nos joueurs de se cacher derrière une apparente niaiserie pour ne pas vexer les français qui les soutiennent bêtement car ils ne sont pas au même niveau intellectuel. Nos bleus à l’intelligence aigüe sont « aware », comme Jean-Claude Van Damme, ils ont conscience que de rater la qualification n’a que des avantages, du point de vue de l’éthique. Ça évite à la France, pays des droits de l’Homme, de se prostituer en montrant au monde le même spectacle affligeant des gueulards et des banderoles neuneus pendant des semaines en 2014. Plus perspicaces encore, nos bleus ont fait exprès de tirer à côté des buts, quitte à passer pour des nuls, car ils ne veulent pas se sentir responsables des expulsions des amérindiens, qui refusent qu’on extermine leur culture, et des autres loqueteux qu’on a sortis de leurs bidonvilles (170 000 pouilleux en tout) pour construire de magnifiques infrastructures de luxe plutôt que des hostos et des écoles.

Si Dieu existe, ce dont je ne doute pas, ils devraient aussi se faire éliminer des autres coupes du monde comme celle du Qatar en 2022 pour se sentir innocents du décès des tibétains qui se font lyophiliser en plein cagnard sur les chantiers des stades. Merci Seigneur, nous te réciterons deux pâtés de maisons et deux « avé le petit doigt ».

Autre bonne nouvelle : la France va sans doute retrouver son triple A puisque l’ex-otage Francis Colomb nous a fait économiser plusieurs millions d’euros de rançon en se libérant tout seul, semant tous ses ravisseurs dans un sprint d’enfer. Il semblerait que le soi-disant triple pontage qu’il aurait subi il y a dix ans ait été en fait une opération pour le transformer en Bioman.

Encore une ? Allez : la France a enfin accepté de grouper ses centres en un seul, ce qui est plus logique. Pas géographiquement, car Bruère-Allichamps assure toujours être le centre de notre beau pays, en guerre avec Chazenais, Farges-Allichamps, Huriel, Nassigny, Sauzais-le-Potier, Vesdun, qui veulent tous être le milieu du milieu, et c’est le bordel ! Par contre, François Bayrou et Jean-Louis Borloo ont enfin compris qu’un hexagone est une figure géométrique comme les autres, qui ne peut avoir qu’un centre, et ils ont cessé de se foutre sur la gueule, on s’en fout mais ça fait plaisir.

Une dernière excellente nouvelle : Jo-Wilfried Tsonga se repose à Miami, et c’est loin ! JWT (tiens, ça sonne comme G. W. Bush) a refusé de venir tourner une pub en Auvergne car (je cite la star) : « Ces gens-là ont perdu dix finales, je ne veux pas qu’on puisse associer mon image à la loose. En plus on m’a raconté ce qui se mange sur place, c’est incroyable. Sont-ils seulement approvisionnés en pots de Nutella de un kilo ? ». Et comme en plus, on n’a pas le TGV, ça l’a définitivement convaincu. Merci de rester dans ton sachet de Kinder Bueno, Jo-Wilfried, c’est pour ça qu’on ne veut pas de TGV en Auvergne: parce que ne pas voir débarquer certains abrutis qui se la pètent, c’est bien agréable. Quant au Nutella, comme c’est bourré d’huile de palme et qu’on aime bien bousiller les forêts indonésiennes, on ne le prend qu’en fût de 200 kilos !

Ma prochaine chronique s’intitulera peut-être : « La Sarthe a les 24 Heures du Mans depuis 1923, et depuis 1985, elle a en plus les 24 neurones de Jo-Wilfried ».

PS : Les « Pensées » sont chez l’imprimeur, on les aura jeudi, youpi !

par Chraz

# [Les derniers articles de Chraz]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette