République des Partis
Par Jépé de la Vega

Jépé de la VEGA signe à la pointe du stylo



Alors comme ça, l’UMP va s’appeler les Républicains… Pourquoi pas les Bizounours aussi, tant qu’on y est ! Après avoir droitisé au maximum le parti Gaulliste et en attendant l’étape ultime consistant à faire une alliance de gouvernement avec l’extrême droite, Nicolas Sarkozy semble se prémunir, en affichant Républicains sur son front, d’éventuelles critiques concernant ses errements futurs ! D’ailleurs si j’étais lui, à y être, j’aurai appelé le parti « Républicains Démocrates » ! Pour être bien sûr. Et pourquoi pas « Gentils Républicains Démocrates Garants de vos Libertés »… Tout ça me fait penser à une autre démarche, un peu similaire… Mais je n’arrive pas à me souvenir… Ah ben oui… Ca me revient… C’est Socialiste !

Un parti qui s’appelle « Socialiste » pour bien prouver qu’il est censé défendre un courant « Social » et qui, en l’affichant au fronton de son siège, semble se prémunir d’éventuelles critiques concernant ses tendances libérales de plus en plus marquées ! Comme si, pour connaître les véritables intentions d’une organisation politique, il suffisait d’étudier le contraire de l’appellation revendiquée ! Ce qui donne au passage à l’électeur, une clef pour déverrouiller le choix lors de prochains scrutins : « Cherche le contraire de ce que je promets et tu sauras ce que je vais faire ! » Même les Verts ont succombé à cette tentation : En s’affichant « Parti Ecologiste » ils cherchent à nous prouver qu’il le sont ! Pas qu’ils sont écologistes, laissons leurs cet idéalisme, mais qu’ils sont un Parti… Et non pas un amalgame d’individualités prêtes à tout pour sucer la roue du char de l’état !

Et MODEM ? MODEM qui veut se proclamer Mouvement pour cacher son immobilisme ! Finalement, seul le parti communiste est intègre et ne cherche pas à nous leurrer : Avec eux, c’est clair : Parti communiste, c’est vraiment Parti Communiste : Les dirigeants sont communistes et les militants sont partis ! Partis au Front National !
Là aussi, on veut changer de nom pour nous faire croire que l’on est ce que l’on affiche. Alors qu’en fait, on reste ce que l’on prétend ne plus être ! Le Front National veut devenir « Rassemblement Bleu Marine » pour faire oublier qu’il n’est que conglomérat de « Vert de gris »… Ce qui n’est d’ailleurs pas forcément un bon calcul. En humant l’air du temps d’une France de plus en plus réactionnaire on en vient presque à se demander si Madame Le Pen ne ferait pas mieux de s’afficher directement : « Parti de la France Pétainiste » tant dans ce pays, non seulement on oublie vite mais en plus on a la nostalgie tenace !!!

Et pendant que Nicolas Sarkozy s’accapare Les Républicains, François Hollande, au Panthéon, monopolise La République ! Si avec ça les barbares fanatiques adeptes des forces du mal ne repartent pas la queue entre les jambes… Si leurs haines ne sont pas définitivement anéanties par la force de ces belles et grandes idées… Si leur obscurantisme n’est pas éclairé par la force des lumières… Et bien… Et bien il faudra trouver autre chose ! Car ce qui a fait la force créatrice des idées républicaines c’est qu’elles étaient brandies comme un étendard, voir un glaive, alors qu’aujourd’hui… Elles ne sont plus que sorties comme des boucliers que l’on espère suffisants. Comme s’il s’agissait plus de protéger que de transformer. L’histoire de l’humanité n’est faite, à écouter ses beaux défenseurs Républicains de la République, que d’une lutte incessante entre les forces du bien et du mal comme si l’on semblait voué éternellement à être plongé dans une projection 3D du « Seigneurs des anneaux » ou de « Harry Potter#. En attendant le Happy End où ce sont les gentils qui gagnent et où les méchants retournent se cacher pour reprendre des forces avant un nouveau combat. Comme si, au final, ils nous obligeaient à combattre pour nous empêcher de chercher d’autres voies plus joyeuses, plus insouciantes, plus altruistes… D’autres voies que pourraient revendiquer un parti qui mériterait pour le coup son nom de « Parti Utopiste ».

 

par Jépé de la Vega

# [Les derniers articles de Jépé de la Vega]

La une de Charlie