L’honnêteté vient de la droite
Par Thierry Rocher , le 4 juin 2013

Thierry ROCHER renvoie la censure

Ah quelle semaine les amis ! Une semaine qui donne envie de croire en la justice ! Une justice qui serait la même pour tous et qui s’attaquerait aux puissants. Et qui donnera peut-être de la crédibilité aux futures leçons de morales aux enfants à l’école. Oui, l’honnêteté vient de la droite, à condition de tourner la tête pour ne pas regarder les choses en face.

L’affaire Tapie/Crédit Lyonnais va devenir un véritable scandale d’état. On n’est pas dans les broutilles symboliques de l’affaire Cahuzac, on est dans un coup monté par un état qui a floué volontairement les contribuables. Un juge arbitre, Estoup, mis en examen pour escroquerie en bande organisée (on croit rêver !), ce qui veut dire que des noms vont compléter la bande, Christine Lagarde qui a sauvé la face de justesse avec le statut de témoin assisté et non de mise en examen, un Tapie toujours grand seigneur avec l’argent public qu’il a copieusement dépensé, et planant au-dessus de toutes ces vicissitudes, l’œil d’un ex-président, en chef d’orchestre de l’ombre qui a préféré faire quelques voyages pour oublier un moment les casseroles nauséabondes qui vont commencer à s’accumuler.

On sait bien que les malversations n’ont pas de couleurs politiques, la carrière de Guérini à Marseille pour le P.S. est là pour le rappeler mais il est temps que tout ce que véhicule la bande à Sarko, donneuse de leçons, soit mis au grand jour et que la justice fasse enfin son travail en toute liberté pour nous débarrasser définitivement de cette clique. Cette clique dont le seul titre de gloire est de faire grandir le Front National. Cette affaire d’état sera bien sûr complétée par celle de l’attentat de Karachi, par celle de Bettencourt , par celle des sondages de l’Elysée ou encore celle du financement de la campagne par Kadhafi . Mais la liste va peut-être s’allonger en étant patient. Et cette droite française, dont le phare qui éclaire les ténèbres a pour nom l’UMP, très active sur le terrain financier, s’est faite, une nouvelle fois, remarquer  avec la mascarade des primaires pour la Mairie de Paris. On a vraiment l’impression qu’une élection à l’UMP se doit d’être marquée par la fraude. C’est dans les gènes. On ne devient pas démocrates du jour au lendemain.

C’est même Copé qui l’a dit, qui a engagé son parti à se transformer pour aller vers la démocratie interne. En attendant, l’UMP est fidèle à son image de fraudes liées aux scrutins. Alors, bien sûr, les tripatouillages des primaires à Paris donnent dans l’amateurisme face aux véritables magouilles d’état. Et le fameux mur des cons du syndicat de la magistrature qui avait un côté potache plutôt sympathique mériterait sans doute d’être remplacé par un mur des salauds, la différence étant qu’on est toujours le con de quelqu’un alors qu’un salaud est caractérisé par des faits correspondants à cette catégorie d’individus. En attendant, je voudrais transmettre à tous les militants de droite qui ont des convictions respectables et surtout qui sont honnêtes toute ma considération pour ne pas avoir claqué la porte de l’UMP, et continuer à y croire, et pour cela, je leurs dirais : « Et encore bravo ! »

par Thierry Rocher

# [Les derniers articles de Thierry Rocher]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette