Le spectacle socialiste peut commencer
Par Thierry Rocher

Thierry ROCHER renvoie la censure

rodho-435-3Ah, une bonne primaire avec plein de morceaux socialistes dedans, ça fait saliver, enfin à condition d’avoir faim. Et ceux qui ont toujours de l’appétit après bientôt cinq ans de Hollande vont être contents de voir qu’il y a du monde pour se mettre à table. Même si Mélenchon, l’admirateur de Castro, et Macron, vaguement de gauche pour être de droite, et fils adoptif de Pierre Gataz mangent en solitaire, on va en voir de toutes les couleurs avec les socialistes en piste. On essayera de comprendre aussi la raison de leur présence, comme celle d’un des derniers arrivants, Vincent Peillon qui m’avait plu, en tant que ministre de l’éducation pour s’être attaqué aux rythmes scolaires et avoir mis sur le tapis la question de la drogue, fléau des collèges et lycées, essayant de sortir de l’hypocrisie généralisée. Montebourg, brasseur de vent infatigable qui nous promet de belles envolées face au Manuel Valls, sans doute le seul à vouloir devenir président de la République depuis…. bien avant sa naissance. Benoit Hamon parle d’idées, de perspectives, d’humanité et d’humanisme qui devraient être les deux mamelles du PS. Alors, bien sûr, il y a ce trop plein de candidatures féminines!! Jusqu’à ce que qu’on apprenne l’arrivée dans l’arène de Christiane Taubira!

C’est drôle mais ce que l’on reproche à la primaire de gauche, à savoir une multitude de prétendants, l’absence d’un candidat qui sort du lot, capable de dominer les autres pour s’élever comme un nouveau monarque de la Vème République, eh bien ce foutoir me rassure quelque part. En voyant tous ces gens qui n’ont pas, à première vue, l’étoffe de Président, je me dis qu’il va être enfin question d’idées, de débats, de confrontations. L’habit vient quand on a pris le temps de s’habiller. Quand, en 1995, Chirac est devenu président, il m’a fallu deux ou trois ans pour que mon esprit imprime et accepte cette réalité; Chirac, le roi de la magouille, président!! Il m’a fallu du temps pour y croire. Alors, quelqu’un qui sort de nulle part, juste avec des idées neuves ou pas trop usagées, pourquoi pas?

Comme je crois qu’en 2016, il faudrait avoir définitivement banni et enterré l’idée d’homme providentiel, on devrait être suffisamment adulte et responsable pour s’intéresser aux idées, avant la couleur de la cravate, la coupe de cheveux ou le tour de poitrine de sa femme. Donc, mettons des idées sur la table, ça donnera peut-être faim!

L’homme providentiel n’existe que pour rassurer et sécuriser le bon peuple qui a décidé d’éviter de se poser les questions qui fâchent et qui dérangent. Alors positivons et espérons que cette primaire de la gauche, enfin d’une certaine gauche, génèrent de la discussion, de la perspective et pourquoi pas de l’utopie à l’image du financement du revenu pour tous évoqué par Benoit Hamon.

Un peu de foutoir et d’imagination à opposer à la rigidité sinistre de la droite de Fillon! Et si en plus, le dogmatisme laisse sa panoplie aux vestiaires, on pourrait prendre le temps de s’amuser, car s’emmerder avec la politique n’est pas inéluctable.

Par Thierry Rocher

Rocher by Peji

# [Les derniers articles de Thierry Rocher]

La une de Charlie