Surfons sur les vagues du progrès!
Par Naqdimon Weil

Camarade NAQDIMON

Ah, qu’il est loin le temps des tréteaux de cours d’école et des tribuns de cafés ouvriers dont nous parlent encore nos anciens. Elle paraît si exotique, l’heureuse époque où les hommes et les femmes de Gauche marchaient d’un pas sûr et avéré vers les lendemains qui chantent l’avenir de l’ouvrier et la victoire des pauvres sur l’hydre capitaliste bourgeoise. Oui, il faut bien le reconnaître, il devient difficile de faire vivre aujourd’hui ces grandes réunions populaires pendant lesquelles les prolétaires pouvaient se réjouir ensemble de la concordance des luttes et de l’odeur des merguez chaudes, en se protégeant le crâne avec de jolis bobs multicolores, car désormais seuls les amateurs de rap portent le bob et les merguez n’ont plus aucun goût. Oui, il est possible pour certains esprits faibles, sensibles au lénifiant discours de la Droite réactionnaire, de croire que l’Âge d’Or est derrière nous et que, désormais, nous ne nous nourrirons plus que des cendres froides du bûcher des vanités de la grandeur de nos glorieux ancêtres. On pourrait le croire, mais cela serait oublier que nous sommes avant tout des progressistes et que dans ce beau mot porteur d’espoir et de courage, il y a le mot « progrès »!

Or, qu’y a-t-il de plus dans le sens du progrès technologique et social que YouTube, ce formidable canal de diffusion loin des serres rapaces de l’oligarchie politicienne française toujours prête à censurer les propos capables de la faire choir de son perchoir de pouvoir d’où elle domine la masse du Peuple étranglé par ses séides et ses nervis dans une pseudo-démocratie abâtardie par toutes les compromissions de cette classe politique qui, comme le dit avec la finesse et l’humour que chacun lui reconnaît le camarade Jean-Luc, devrait dégager depuis 20 ans. Et cela fait au moins 25 ans qu’il dit ça, c’est dire si Mélenchon est un homme intègre et à l’ossature idéologique sans faille ! Donc, c’est sur ce magnifique système télématique de demain que notre candidat a répondu, pendant plus de 5 heures, à toutes les questions que nos électeurs, et surtout les plus jeunes, pouvaient se poser. Voilà un usage moderne et raisonné du teletex, outil qu’aime tant notre jeunesse, et preuve du génie populaire français comme l’est l’Internet qui doit tout aux discrets mais talentueux ouvriers des Télécom, ce digne rejeton de nos glorieuses PTT qui firent la gloire de la France, du monde ouvrier et de la Résistance et non à de vagues ingénieurs nord-américains comme voudrait nous le faire croire la propagande de Washington, car chacun sait que la télématique, à l’instar du bon vin et du fromage de caractère est française!

Alors, oui, j’entends ça et là des camarades qui se plaignent en disant qu’ils n’arrivent pas à connecter leurs Minitels au site 3615 Jean-Luc 2017 ou que la plateforme YouTube serait aux mains des puissances de l’argent. A ceux-ci, je répondrai qu’il est temps que le progressisme tienne compte des derniers ajouts de la technologie moderne et qu’il faut aussi que nous changions nos BeBop pour ce qu’ils appellent des GSM et que si certains gagnent de l’argent pendant que le camarade Jean-Luc explique la Révolution au Peuple, ce n’est pas si grave, car, une fois que nous aurons pris le pouvoir, nous pourrons exiger de la part des propriétaires de ce canal de diffusion une rétrocession des bénéfices qui seront reversés au Noël des Enfants sans Joie. Quant à ceux qui protestent contre la durée de l’intervention de notre candidat naturel, je tiens à leur dire qu’ils frisent dangereusement avec le déviationnisme bourgeois et que si feu le regretté camarade Chavez parlait 6 à 8 heures tous les dimanches à la télévision nationale vénézuélienne, qu’est-ce que 5 heures une fois de temps en temps? D’ailleurs, quand le camarade Mélenchon aura été élu, il faudra que chacun s’habitue à le voir tenir ainsi l’antenne chaque dimanche, pour parler avec le Peuple. En lieu et place de ces ignobles émissions religieuses, cet opium du peuple savamment entretenu par de sombres officines financières mondialisées, pour asservir le prolétaire. Et là, alors, nous connaîtrons enfin la vraie liberté !

Samedi 22, n’oubliez pas l’hommage musical à Pablo Neruda par le groupe « Les Folkeux du 9-3 » au café-bar-brasserie Chez Momone, 7 rue du Cuirassé Potemkine, à Fresselines dans la Creuse.

par Mr Naqdimon

Naqdimon by Ranson

# [Les derniers articles de Naqdimon Weil]

La une de Charlie