Terra Incognita

par | 15 Fév 2022

Bon, ben, c’est reparti pour un tour, encore une quinzaine de petites phrases assassines, de formules ampoulées, de déclarations solennelles et de cirque médiatique, bref encore deux semaines de pré-campagne depuis la dernière fois où moi qui vous cause, je vous ai causé. Et je dois bien dire que je suis déjà fatigué de tout ce fatras. Oui, oui, moi, qui proclame sur tous les tons être passionné de politique, j’en ai déjà plein le fion de ce qui ressemble plus à un épisode des Marseillais contre les Chtis à Pataya qu’à a un débat philosophique entre différentes visions de la société. C’est pas dur, je prends la tangente dès qu’un candidat ou futur candidat ou futur presque candidat putatif, on ne sait jamais, se met à ouvrir sa grande jatte. Pas plus tard que y a pas longtemps, je me suis défilé comme un amant atteint de troubles de la bandaison avant une interview de je ne sais plus lequel, par épuisement anticipé, c’est vous dire.

Tiens, je causais avec des miens camarades du petit père Roussel, le candidat coco de service et on se réjouissait de voir à Gauche un pékin claironner qu’il est républicain, laïque et populaire. Entre ça et sa tirade sur la bouffe correcte accessible à tout le populo français, je commençais à me dire que sur un malentendu, au premier tour, j’irais presque jusqu’à glisser dans l’urne un bulletin avec son patronyme dessus, histoire de foutre le feu au cul de la Gauche éveilliste. Et puis, j’ai entendu ses propos sur Taïwan. C’est curieux, chez les gens de Gauche, ce besoin de ripoliner le baveux de toute dictature s’il y a écrit populaire dessus. Putain, Fabien, c’est quoi ce plan de naze, moi qui croyais naïvement que le PC soutenait les mouvements d’indépendance des peuples ? Faut reconnaître, dire « Taiwan appartient à la Chine, et il faut respecter un état et deux systèmes, comme pour Hong-Kong. Je fais donc en sorte de maintenir un dialogue avec la Chine tout en faisant respecter les droits des Taiwanais « , c’est tellement con que j’aurais pu croire que c’était du Mélenchon dans le texte.

Oui, je sais, pour la plupart de nos politiques, la géopolitique, c’est juste une façon de se faire mousser face à leurs électorats respectifs, quitte à dire des couillonnades de bas étage tant ils sont incultes sur le sujet. Mais, dans ces cas-là, les gars, faut pas la ramener, coucouche panier, papattes en rond et fermage de gueule d’urgence plutôt que de balancer des navreries de ce calibre. Si tu ne connais pas un sujet, tu tergiverses, tu temporises, tu annonces que tu vas te pencher sur le sujet ou tu restes modéré, bref, tu évites de dire des conneries juste pour faire genre que tu y as réfléchi. Même quand ce n’est pas le cas. Surtout quand ce n’est pas le cas. Quand tu ne sais pas te diriger, tu ne balades pas en terra incognita.

Ah, tiens, à propos de la terra incognita – ou terre inconnue, pas encore explorée -, ça fait un moment que je voulais déblatérer sur un beau continent qui s’appelle le Oueb. Ne levez pas le sourcil d’un air surpris, évidemment que vous connaissez le Réseau des réseaux vu que vous êtes sur le site du Coq, c’est net. Vos mômes aussi le connaissent. Et comme vous, ils s’informent sur celui-ci. Sauf que si nous les cacochymes, les obsolètes, les darons, bref, les vieux, on va se renseigner sur le site du Monde ou du Figaro ou de Médit-à-part – quand on veut recevoir des leçons de la part de la Moustache Qui Sait et de ses petits potes, faut vraiment avoir envie… -, les moutards, et pas seulement de Dijon, eux, ils s’abreuvent ailleurs. Sur Youtube. Ou sur Twitch. Ou sur Discord. Et c’est pas de la flotte bien propre qu’on y trouve.

« Bah, mais non, tu te goures, sur Youtube, c’est des clips de zizique, sur Twitch, c’est des parties de jeux vidéo commentées et Discord, c’est juste pour qu’ils causent entre eux, nos petits jeunes, t’as rien compris ! » que vous me direz car vous avez de la répartie et de la culture. Oui, c’est vrai. Sauf que pas que. Tiens, par exemple, je vais extraire deux exemples qui semblent bien marquants de ce que peuvent donner ces supports. On va commencer avec un vieux de la vieille de la youtuberie, le dénommé Usul, gauchiste affiché et revendiqué, après tout, c’est bien son droit. Mais voilà-t-y pas que suite au touite de Roussel sur la bectance de qualité, ce rigolo se met à tenir un débat avec tout un tas de pégreleux de son espèce dont j’ai pas le blaze. Vas-y que je t’explique que le candidat PC est raciste, fasciste, proche de Zemmour, avec la petite allusion antisémite favorite de la Gauche de la Gauche de la Gauche de Mes Deux « En plus, Roussel est entouré des gens du CRIF » au passage. Et voilà, comme qui rigole, un candidat de Gauche – qui a des défauts, relisez au-dessus – rhabillé en abominable salopard limite trumpiste par des peigne-zézette sans que le moindre CSA ne remue une oreille.

Vous en voulez une autre ? Prenons le jeune Sardoche, un streamer, c’est-à-dire un joueur qui partage ses parties en ligne sur Twitch, tout en les commentant et en répondant verbalement aux interventions de son chat – son tchatte, sa boite de dialogue, pas son greffier, il est quand même pas totalement détérioré du ciboulot -. C’est certainement un brave garçon, même s’il s’enorgueillit de n’avoir que peu ou pas de culture générale et qu’il est convaincu de son intelligence supérieure, ça lui passera avant que ça me reprenne. Mais y a pas très longtemps, en blanc chevalier de la connerie religieuse militante, ce branle-panneau à la crème d’andouille s’en est pris à Mila, comme les clowns sanglants de Twitter. Avec l’aide de sa « commu », sa communauté, en attaque en meute. Sans que ça ne choque personne. Et je vous passe sur je ne sais plus lequel qui fait sa Mireille Dumas sur le même support et qui raconte à qui veut bien l’entendre que les auteurs d’extrême-droite d’avant-guerre avaient tout prévu et qu’on les aurait fait taire, bref, un gloubi-boulga cognitif mal digéré et encore plus mal vomi.

Alors, voilà, je ne suis pas en train de vous dire de couper Youtube et Twitch à vos gamins, je ne suis certainement pas pour la censure, même des plus débiles des bas-du-front, mais je vous conseille de causer un peu avec vos ados, avec les ados et de savoir ce qu’ils retiennent de ces prurits verbaux et verbeux. Au mieux, j’aurais tort, ils font bien la part des choses et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, t’as le bonjour de Leibniz.

Au pire, j’ai raison et là, nous rentrerions en terra incognita et je crains que nous n’ayons pas de boussole.

Par Naqdimon Weil

Par Naqdimon Weil

Naqdimon Weil est rédacteur. Il est aussi chroniqueur. Il est surtout social-démocrate universaliste, laïcard et sioniste. Il est gravement quinquagénaire et profondément provincial. Et, évidemment, il est dans le Coq.
D'autres Chroniques
V comme Val (Philippe)

V comme Val (Philippe)

Auteur compositeur interprète, journaliste, rédacteur en chef puis directeur de Charlie Hebdo, essayiste… Philippe Val est avant tout un intellectuel français. Il publie aux éditions de...

Attention aux dangers de l’été

Comme je l’ai évoqué dans la dernière Revue de presse de la saison sur Paris Première, je reviens sur tout ce qui doit alerter avant cette période estivale marquée, on le sait, par l’insouciance des...