Un grand homme debout
Par Naqdimon Weil , le 14 octobre 2014

Les valeurs de Mr NAQDIMON

Mr Naqdimon by BabouseHeureusement qu’il reste des hommes de son gabarit !

Pendant que les dirigeants du complot solférinien cherchent à toute force à faire de la France un pays de seconde zone, et que les sbires de la mollesse centriste infiltrés au sein de l’UMP tentent de faire barrage de leurs corps malingres et souffreteux au seul homme qui peut encore nous sauver de la décadence, j’entrevois toutefois une brillante lueur d’espoir. Sortant de son superbe isolement où le confinent ses quelques rares apparitions télévisuelles et radiophoniques, lui, l’homme de plume superbe qui sait user de la voix, notre ami, que dis-je notre ami, notre mentor, Eric Zemmour revient !

Oui, il revient et les Hommes de bonne volonté qui pensent droit et votent à Droite ne peuvent que s’en féliciter. Car si le Parti de la France ne manque pas de cadres courageux et de nobles militants, si nous avons un candidat naturel dont l’astre ne cesse de luire au firmament de la réussite politique mondiale tant on lui demande de faire des conférences internationales, nous devons bien reconnaître que nous manquons un peu d’intellectuels de haut vol pour défendre nos options et nos opinions. En tant qu’humble serviteur de la pensée française d’origine, je tente bien, à mon humble niveau, de m’opposer à la camarilla des gauchistes invertis internationalistes manipulés par la finance apatride, mais si la route est droite, la pente est raide. Je ne peux, seul, démantibuler la doxa hollando-écologiste qui a envahi les médias aux ordres et qui impose sa vision anti-nationale à chaque coin de rue et d’émission, même celles de divertissement, malgré toute ma bonne volonté.

Et c’est pourquoi je me réjouis de voir revenir sur le devant le plus indiscutable des penseurs de la Vraie France. Car il est difficile de l’entendre tant il est victime d’une terrible censure. Certes, il lui arrive d’écrire une fois par semaine dans le Figaro, d’apparaître deux petites fois par semaine au micro de RTL, de tenir une unique émission hebdomadaire sur Paris Première, reprise sur M6, de débattre avec un histrion gauchiste pendant 40 courtes minutes sur I-Télé, mais à ces infimes exceptions près, quand peut-on entendre la forte et belle parole d’Eric Zemmour ? Ne voyez-vous pas comment cet homme qui a dédié sa vie au silence de la réflexion philosophique et de la rigueur morale est littéralement bâillonné, alors que l’on voit partout un vague postier neuilléen venir vomir sa haine de la société organisée et de la morale chrétienne et que les sodomites et les décadents tiennent le haut du pavé médiatique ! Cela me remplit de colère et de honte.

Heureusement, Eric Zemmour ne s’arrête pas à ces avanies et il continue son inlassable travail de destruction de la mortifère idéologie gauchisante qui espère nous faire perdre nos belles traditions et nos plus anciens rituels au nom d’un soi-disant principe d’égalité venu d’on ne sait où. Je rends hommage à ce courageux croisé qui n’hésite pas à se frotter aux plus dangereux idéologues, toujours avec calme et en argumentant avec subtilité, pour protéger l’âme de la France. Et je suis ravi que son dernier ouvrage connaisse le succès mérité par cette vocation à toujours vouloir disparaître au profit de son œuvre et de la Nation ! Si les parents de France veulent connaître le meilleur choix de cadeau pour la Noël à venir, je leur recommande chaudement d’offrir à leur progéniture cet ouvrage essentiel et fondateur en lieux et places des inutiles joujoux qui amollissent notre belle jeunesse !

La semaine prochaine, je vous indiquerai les meilleurs moyens d’empêcher vos enfants de se commettre avec des allogènes ou des gauchistes.

par Mr Naqdimon

Nota bene : Chers lecteurs,
Ne nous leurrons pas, la droite décomplexée a le vent en poupe. Au Coq des Bruyères on est pas plus con que les autres, alors à l’instar de ceux qui déroulent le tapis rouge (brun) à Ivan Rioufol, Éric Zemmour et consorts, nous ouvrons nos colonnes à Monsieur Naqdimon qui saura amener notre journal sur l’autoroute du progrès.  

Nous aussi on veut en croquer ! ce qui nous permettra, d’ailleurs, de ne pas être tondus à la collaboration.

# [Les derniers articles de Naqdimon Weil]

Patrick FONT - Souvenirs d'un cowboy d'opérette