Un saint si laïc
Par Naqdimon Weil

Les valeurs de Mr NAQDIMON

Qu’il est beau, l’homme, debout, seul, face à l’adversité des hyènes tentant de mordre ses flancs, qu’il est admirable, le héros qui face à l’injure et à la calomnie conserve son ton serein et son front haut. Oui, dans cette sinistre période où l’on voit de vagues pisse-copies stipendiés par la Rue de Solférino se mettre en quatre pour tenter de déboulonner la statue impériale de grandeur de François Fillon, le meilleur représentant de la Droite Française depuis le Général, et peut-être même depuis le Maréchal, et la masse grouillante des mauvais Français et des allogènes prête à fouler aux pieds son honneur pourtant sans tâche, il est rassurant de remarquer que celui qui prendra bientôt dans ses mains fermes le gouvernail du train de l’État sait rester calme et serein, sans jamais tomber dans l’excès ou la caricature, comme pouvait le faire, le Hongrois de sinistre mémoire auquel il s’opposa courageusement pendant 5 désastreuses années. Oui, cet ancien Premier Ministre que le monde entier nous envie, ce mélange d’élégance patricienne et de bon sens paysan, auquel s’ajoute l’indiscutable courage du pilote automobile et la bonté intrinsèque du fervent catholique, est de ce métal dont on fait les murs de pierres les plus résistants au passage du temps et de la versatilité démocratique.

Comment peut-on ne pas admirer la longanimité toute christique dont fait preuve l’ancien maire de Sablé-sur-Sarthe, non seulement envers ses ennemis, ce qui est déjà un bel exploit, mais également envers sa traîtresse épouse et son complice, le fesse-mathieu qui avait repris sa circonscription et dont la légèreté remet en question la marche triomphante du plus grand Français depuis le Maréchal Mac Mahon ? C’est en observant son calme et sa retenue que les électeurs voient qu’ils ont affaire au seul véritable meilleur d’entre nous, contrairement au titre mal distribué par un président peu tempérant à un vieil énarque au cheveu aussi rare que la probité, et qui va recevoir une majorité indiscutable dès le premier tour. Certes, François Fillon parle un peu sèchement aux journalistes, mais qui aime bien châtie bien, à bon chat bon rat, oignez vilain il vous poindra, pognez vilain, il vous oindra et si vis pacem, parabellum ! Bref, encore une fois, l’ancien occupant de Matignon a démontré cette semaine sa très large supériorité morale et intellectuelle sur ses concurrents et ses adversaires.

Aussi, quand je lis ici et là dans les gazettes des textes ricanants sur le prêche du dimanche 12 février auquel il a assisté à St Gilles de La Réunion et dont le thème sur la justice immanente et la responsabilité personnelle aurait soi-disant dû le toucher, je m’insurge ! Voilà un homme, digne de confiance et droit dans ses bottes, qui vient écouter la sainte parole de Dieu, dans un cadre parfaitement laïc, car il s’apprête à devenir le Président de tous les Français, même des pratiquants des fausses religions et des hérésies infâmes, car la France, fille aînée de l’Église et de la loi de 1905 sait ignorer les erreurs les plus grossières et les apostasies les plus navrantes et on voudrait qu’il se sente concerné par un vague discours d’un prêtre provincial, pire !, ultramarin, et ceci au nom d’une théorique morale transmise par des trotskystes en mal de goulags et des folliculaires avides de vendre de la page à des annonceurs capitalistes sans vergogne ni honneur ! Soyons clairs, c’est inepte.

Et que l’on ne vienne pas me dire ici que notre grand homme serait discourtois ou méprisant envers les fois idiotes, étrangères au génie national français. Il a tout de même accepté de rentrer dans une mosquée sans même avoir demandé qu’on la vide des islamistes qui la peuplent naturellement, comme il eut été en droit de le faire. Cet homme les dépasse tous de la tête et des épaules !

La semaine prochaine, nous verrons comment choisir un prétendant digne de ce nom pour sa fille et comment, en cas de besoin, s’en débarrasser sans déclencher un scandale dans les pages « Carnet du jour » du Figaro

par Mr Naqdimon

Mr Naqdimon by Babouse

# [Les derniers articles de Naqdimon Weil]

La une de Charlie