La Vérité toute crue
Par Naqdimon Weil

Camarade NAQDIMON

Naqdimon by RansonMais comment osent-ils, ces laquais du grand Capital étasuniens, comment peuvent-ils encore se regarder dans la glace sans cracher à leurs faces infâmes de stipendiés des multinationales bourgeoises? Honnêtement, et sans jamais trahir la morale prolétaire qui m’anime, je suis ulcéré de lire à longueur de colonnes réactionnaires les avis indignes et de voir les tombereaux de fumier sous lesquels la contre-révolution crypto-fasciste tente d’enterrer le seul espoir de la Vraie Gauche, le camarade Jean-Luc Mélenchon.

Et qu’on ne me dise pas que je fais ici une crise de paranoïa. Je lis, je regarde et, grâce à la supériorité intellectuelle que donne le matérialisme dialectique face aux idéologues de la pensée bourgeoise, j’analyse. Et je vois bien que chaque prise de position de Jean-Luc Mélenchon, le Robespierre du XXIè siècle, notre espoir commun, est malaxée, triturée, dénaturée, par une horde de chiens courants de la Droite de des sociaux-traîtres. Pendant que le plus vil d’entre eux, le collabo de la finance, Hollande le honni du Peuple, vient se pavaner devant les ouvriers de Florange qu’il a pourtant livré aux crocs sanguinaires du monstre toujours affamé de la sève vermeille des pauvres qu’est Arcelor-Mittal malgré ses serments de Jocrisse, la maffia des kapos de la presse conservatrice tire à boulet rouge sur le premier des Révolutionnaires français.

Et que vaut à Jean-Luc, notre camarade, notre ami, notre frère, notre leader, ces basses attaques des nervis de la médiasphère bien-pensante? Hé bien, tout simplement, son approche raisonnée de la situation internationale. Car, lui, il ne se laisse tromper par les trompeuses trompettes de la propagande nord-américaine et de ses complices européistes! Oui, lui, seul contre tous, reconnait la prépondérance de notre ami Vladimir Vladimirovitch Poutine dans le règlement des conflits mondiaux. Et c’est bien la haine de la révolution prolétarienne et de son héritage courageusement repris par l’occupant du Kremlin qui déclenche ainsi la colère des idéologues obscurantistes. Comme la démocratie cubaine ou la grande nation prolétarienne chinoise, dont Jean-Luc a su distinguer les indéniables réussites sociales et morales malgré le flot d’immondices prétendument humanistes répandues à leur sujet par les officines journalistiques mercenaires de la CIA, la Russie, pays protecteur de tous les démunis de la Terre est vouée aux gémonies par les journaux fascistes.

Ne pas reconnaître, à l’instar du camarade Mélenchon, le rôle prépondérant de Moscou dans la sauvegarde de la Paix à l’échelon international, c’est mentir au peuple! Ne pas voir que l’implication de la courageuse aviation russe en Syrie est le signe de la défense des faibles contre les incessantes attaques des agents des financiers apatrides et de l’axe militaro-industriel des USA, c’est voiler la vérité toute nue! C’est un odieux mensonge bourgeois qu’il faut dénoncer ici.

Car, ne pas accepter voir que la Russie, après avoir sauvé l’Ossétie du sud et le Daghestan et malgré son incontestable amour de la Paix et de la détente stratégique, fait la guerre en Syrie, en Crimée et chez les néo-nazis ukrainiens afin de défendre la liberté mondiale, ce serait comme biffer d’un trait de plume thatchérien l’indéniable réussite de la révolution chaviste au Venezuela, un honteux travestissement de la réalité!

Merci, Jean-Luc, de ramener la Lumière de la Vérité, dans les ténèbres du mensonge bourgeois!

par Mr Naqdimon

# [Les derniers articles de Naqdimon Weil]

La une de Charlie