Hugo plus fort que Johnny Walker
Par Thierry Rocher , le 12 décembre 2017

Thierry ROCHER renvoie la censure

Après l’hommage à Johnny, le chanteur, il faut bien reconnaître que Victor Hugo, génie littéraire, reste le premier, avec deux millions de personnes dans la capitale, à l’occasion des obsèques.

Aussi, pour fêter cette première place, je me suis penché sur quelques textes de Victor et j’ai en trouvé un qui me parle particulièrement en cette circonstance. En guise d’hommage, je vous livre un extrait d’un beau poème « Paupertas », que vous pourrez retrouver dans le recueil « Les chansons des rues et des bois ».

Lisez Victor Hugo qui, je vous le confirme, reste vivant.

Paupertas

Etre riche n’est pas l’affaire;
Toute l’affaire est de charmer;
Du palais le grenier diffère
En ce qu’on y sait mieux aimer.

L’aube au seuil, un grabat dans l’angle;
Un éden peut être un taudis;
Le craquement du lit de sangle
Est un des bruits du paradis.

Moins de gros sous, c’est moins de rides.
L’or de moins, c’est le doute ôté.
Jamais l’amour, ô cieux splendides!
Ne s’éraille à la pauvreté.

A quoi bon vos trésors mensonges
Et toutes vos piastres en tas,
Puisque le plafond bleu des songes
S’ajuste à tous les galetas!

Croit-on qu’au Louvre on se débraille
Comme dans mon bouge vainqueur,
Et que l’éclat de la muraille
S’ajoute aux délices du coeur ?

La terre, que gonfle la sève,
Est un lieu saint, mystérieux,
Sublime, où la nudité d’Eve
Eclipse tout, hormis les cieux.

L’opulence est vaine, et s’oublie
Dès que l’idéal apparait,
Et quand l’âme est d’extase emplie
Comme de souffles la forêt.

(…)

C’était l’hommage du jour!

Qi Shi Tsu aime aussi Victor Hugo. Il vous donne rendez-vous au Théâtre Darius Milhaud (Paris XIX), pour les trois dernières représentions en 2017 de « Qi Shi Tsu et moi », les 16, 23 et 30 décembre. Sans oublier le livre à offrir, à Noël: « Les pensées de Qi Shi Tsu ».

Par Thierry Rocher

# [Les derniers articles de Thierry Rocher]

DCL - Déssinez créez liberté