Voyage, Voyage
Par Jépé de la Vega

Jépé de la VEGA signe à la pointe du stylo

Alors comme ça, nos hommes politiques voyageraient trop… A commencer par notre premier ministre qui, en voyant que Dominique Strauss Khan avait été acquitté dans l’affaire du Carlton de Lille, a dû s’écrier : « Ah ben merde alors ! Finalement, ça coûte moins cher de s’envoyer en l’air dans un palace avec une pute, que dans un Falcon pour aller voir un match de foot ! » Pauvre Manuel Valls ! Lui qui se faisait un devoir d’éviter, avec la maestria d’un toréador, les charges des fauves médiatiques… Toujours prêts à planter leurs banderilles dans la chair exposée des élites qui nous gouvernent… Le voilà encorné par l’anus jusqu’à l’intestin grêle ! Le sang a coulé et la vindicte populaire poussé ses « Olé » … Le peuple s’agite dans l’arène et réclame l’estocade du petit torero Catalan ! Et tout ça pourquoi ? Pour un match de foot. C’est ce qui me choque le plus et qui ne choque personne… Tout ça pour voir onze gugusses courir après un ballon… Celui qui a en charge la destinée d’un pays, qui peut, d’une décision, maintenir des migrants dans la fange, des chômeurs à pôle emploi ou des patrons chez les banquiers suisses se détend en allant voir un match de foot !

Qu’elles auraient été les réactions s’il avait affrété un avion de la république pour aller assister à un concert, un opéra, une représentation dramatique… Pour s’élever à la hauteur artistique d’un Mozart, d’un Wagner, d’un Shakespeare au lieu de s’abaisser à la fange footballistique d’un Ribéry ? Ca aurait peut être été pire encore, remarquez… On nous aurait fait le coût de l’homme politique loin du peuple qui a des goûts élitistes…. Mais oui, mais ce serait presque rassurant d’avoir des élites élitistes… Comme si l’élite devait être au niveau de la masse… C’est comme une finale de coupe de la « League »… Normalement ça doit être au dessus du match du dimanche entre les vétérans de Mongourdin Sur La Mouille contre les amateurs de Lafente en Basse Motte ! C’est pour ça qu’il a bien fait finalement d’aller voir un match de foot, Manu… Vous permettez que je l’appelle Manu et pas Monsieur le Premier ministre… Ca fait plus supporteur… Parce que je suis sur que finalement, sous ses airs chafouins,  l’électeur sportif de base (appelons le Paulo) doit se dire qu’au fond… Il est comme lui le Manu, qui est accessoirement Premier Ministre… Et qu’il a bien de la chance, de faire ce qu’il aurait fait s’il avait été à sa place : Allez voir « Barça-Juventus », con !!! Le seul truc que pourrait reprocher Paulo, à son collègue, supporteur de base et deuxième personnage de l’état… C’est d’y être aller avec ses enfants… Ses deux garçons… Pas parce que ça a coûté plus cher, mais parce qu’il doit se dire, le fan à écharpe et à trompette : « Putain, il est con Manu, il amène ses gosses à la finale… c’est nul… Après le match il pourra pas aller aux putes !!!! »Si Manuel Valls voyage, François Hollande n’est pas en reste… Le Week-End dernier ce fut un festival… 24h00 du Man et Vinespo… La bagnole et le pinard… La aussi, plutôt qu’une volonté de prendre de la hauteur, d’élaborer une pensée, une réflexion, une vision… C’est la fête à Neuneu !!! Tout ça pour ne même pas siffler des litres de rouge au salon et se faire siffler au Mans. C’était pourtant une belle allégorie de sa politique ces 24h00 : Tourner en rond et de temps en temps aller dans le mur ! Mais le fans de vroum-vroum n’étaient pas content de le voir… Et le directeur de course non plus d’ailleurs… A cause de la sécurité. Il paraît que quand il a su que François Hollande arrivait, il a demandé aux écuries d’équiper toutes les voitures de pneus pluie !!! Le plus dur dans le métier de responsable politique, de nos jours, c’est qu’on est susceptible de vous reprocher tout… Et son contraire… Ces derniers temps on nous décrivait un président bunkerisé à l’Elysée, loin des gens et de leurs préoccupations… Deux sorties plus tard… On lui reproche d’être en campagne ! Alors que comme le dit si bien Desireless dans la tournée Star des années 80 : « Pour oublier le bilan, tous les trucs promis avant, et les résultats pochent du néant… Voyage, voyage… Et brasse du vent… »

par Jépé de la Vega

# [Les derniers articles de Jépé de la Vega]

La une de Charlie