A quoi voit-on qu’on devient vieux?

par | 5 Déc 2023

Comme j’ai constaté que je n’ai jamais été aussi vieux (même si je suis très jeune) et qu’autour de moi, beaucoup de connaissances n’arrêtent pas de vieillir, j’ai voulu savoir à quoi l’on voit que l’on devient vieux. En réfléchissant deux minutes, les signes viennent à l’esprit, en vrac.

Par exemple, ne pas passer plus d’une heure sans dire « C’était mieux avant ». Egalement, préférer la Gueuze à boire à la gueuse à culbuter, bien qu’on a besoin de toucher pour regarder, ce qui n’est pas toujours bien accepter par les plus jeunes. Autre signe évident: aller plus souvent à la pharmacie qu’au bistrot, où l’on commande de l’infusion sans modération. Question tisane, on commence aussi à trouver les thés dansants un peu trop rock’n roll. 

Quand on écrit dans une langue un peu décalée au point que les enfants ou petits enfants se demandent si c’est du Français. Un texte d’un autre âge, qui ressemblerait à ça: « Après avoir vu les réclames, je suis allé faire mes commissions dès potron-minet. Pas besoin d’être beurré comme un p’tit Lu pour se monter le bourricot. Je ne veux plus me casser la margoulette car je m’en tamponne le coquillard Et comme dit ma femme « Saperlipopette! Tu as toujours envie de laisser pisser le Mérinos ». Et dans la foulée, on veut ressortir quelques vieux jurons imagés de la poussière: diantre, fichtre, cornegidouille, bigre, « bon dieu mais c’est bien sûr ! » ou Nom d’une pipe (ou d’une turlutte)!

Il ne faut pas s’étonner ensuite si on ne part pas en vacances sans sa carte Michelin. 

Et pour résumer et conclure, un triste signe c’est quand on cherche ses connaissances dans les avis d’obsèques, en regardant si on ne trouve pas son nom au cas où le journal aurait anticipant la nouvelle nécrologique. 

Malgré tout, je laisserai le dernier mot à un philosophe hors d’âge, Qi Shi Tsu, avec une pensée qui ne vieillira pas avant les vacances de Noël: « Les vacances, c’est comme n’importe quel truc censé donné du plaisir, c’est pas les plus longues qui sont les mieux remplies. »

Qi Shi Tsu à offrir à Noël; toujours disponibles « Les pensées de Qi Shi Tsu », « Les réponses de Qi Shi Tsu », « L’Expert et Qi Shi Tsu »’, « Les bonnes raisons de ne pas avoir tort » (cadeau pour cette fin d’année pour toute commande de deux exemplaires, message en MP)

Par Thierry Rocher

Par Thierry Rocher

Thierry Rocher est un auteur, comédien, humoriste qui fait où on lui dit de ne pas faire. Vous pouvez le retrouver dans la Revue de presse des Deux Ânes sur Paris Première
D'autres Chroniques

Echec et mat au coup de poker

Pour une fois que les élections européennes avaient l’air d’intéresser les Français, Macron a réussi à faire en sorte qu’on n’en parle plus. Peu importe comment on analyse la stratégie du chef de...

Vive l’automobile !

Retour sur la question de l’automobile présentée fin mai à la Revue de presse de Paris Première (chronique presque intégrale) Avant les prochains départs en vacances, j’ai voulu faire le point sur...

Guillaume Meurice ou le cas d’école

Guillaume Meurice ou le cas d’école

C’est l'histoire médiatique qui dure depuis 6 mois : un humoriste d’une radio publique fait une blague dans une émission humoristique. La blague est douteuse, dans le sens où il y a un doute sur son...